vendredi 7 mai 2021
Accueil / A la Une / Les honneurs militaires rendus au major Cédric Gouadon
Motocycliste de la Garde Républicaine sur la 17è étape du Tour de France 2016. (Photo: ND/L'Essor)

Les honneurs militaires rendus au major Cédric Gouadon

Les honneurs militaires ont été rendus au major Cédric Gouadon ce vendredi matin, à Caen (14), en présence du major général de la Gendarmerie nationale, le général de corps d’armée Christian Rodriguez. Une minute de silence a été observée dans toutes les unités de Gendarmerie de France.

Promu major à titre posthume, l’adjudant Cédric Gouadon, motocycliste du peloton motorisé de Pont-l’Evêque a été victime d’un accident de la circulation routière en service, dans la nuit du 29 juillet.

Alors qu’il participait à une opération de lutte contre les conduites addictives, le 29 juillet sur la RD58, le militaire a poursuivi un véhicule ayant refusé d’obtempérer.

Il a alors perdu le contrôle de sa motocyclette dans un virage, à la sortie de la commune de Saint-Martin-des-Chartrains. Malgré une rapide intervention de ses camarades et des secours, Cédric Gouadon n’a pas survécu  à ses blessures graves.

Il a été cité à l’ordre de la Gendarmerie comportant l’attribution de la médaille d’or de la défense nationale avec palme de bronze et la médaille militaire lui a été concédée.

Le général Rodriguez l’a décrit comme “compétent, hautement disponible, travailleur rigoureux et digne de confiance”.  

Entré en Gendarmerie en 2003 comme élève gendarme adjoint volontaire à la troisième compagnie de gendarmes-adjoints volontaires de l’école de Châteaulin (Finistère).

Sorti 19e sur 98, il est alors remarqué pour “sa curiosité, sa rigueur, son esprit de camaraderie et son goût de l’effort”, a souligné le général cité par le cite Actu.fr

Après l’école, il intègre la brigade territoriale autonome de Troarn dans le groupement du Calvados. En 2006, il intègre l’école  de Châtellerault (Vienne).

Bien classé (15e sur 105), il revient dans le Calvados, à la brigade territoriale de proximité de Morteau-Coulibœuf. Il y restera quatre années, durant lesquelles sont reconnues “son dynamisme et son caractère infatiguable dans le travail”.

Il réussi en 2011 l’examen d’officier de police judiciaire.

Intéressé par la sécurité routière, il rejoint en 2011 la brigade d’intervention rapide (BRI) de Caen et est promu maréchal-des-logis-chef en 2013. Il rejoint le peloton motorisé de Caen à l’occasion de la fusion des deux unités et de la création de l’équipe rapide en 2015.

À la brigade rapide d’intervention (BRI) puis à l’équipe rapide d’intervention (ERI), il se distingue à plusieurs reprises. Notamment le 9 janvier 2014 lors des perquisitions menées à la suite de l’interception d’un conducteur en excès de vitesse et permettant ainsi la saisie de près de 3 kg de cannabis, a rappelé le major général.

En 2016, il a été affecté au peloton motorisé de Pont-l’Évêque où il occupait alors les fonctions de premier adjoint au commandant d’unité.

Titulaire d’un témoignage de satisfaction en 2015 pour sa contribution au 70e anniversaire du débarquement en Normandie, le major Gouadon était également titulaire de la médaille d’or de la défense nationale et de la médaille de la protection du territoire avec agrafe Trident.

Une cagnotte pour la famille

Une cagnotte est organisée par Leetchi pour la famille de Cédric Gouadon. C’est notamment sa petite fille, Isaline, 11 ans, qui sera bénéficiaire de votre solidarité.

 

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.