mardi 17 septembre 2019
Accueil / A la une / Les honneurs militaires rendus au gendarme Sébastien Berger
Le gendarme Berger lors d'une démonstration du PSIG de Compiègne (Photo DR)

Les honneurs militaires rendus au gendarme Sébastien Berger

Les honneurs militaires ont été rendus ce mardi 20 août au gendarme Sébastien Berger à Beauvais (Oise). Ce militaire de 33 ans du Psig de Compiègne, est décédé dans un accident de la circulation à Clairvoix mercredi 14 août. Il se rendait sur une intervention avec un camarade qui a été blessé. Une minute de silence a été respectée partout en France au même moment.

Lire aussi sur L’Essor : Un gendarme de l’Oise décède dans un accident de la circulation

Le général André Sellini, commandant en second la région de gendarmerie des Hauts-de-France et la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Nord, a présidé la cérémonie militaire. Promu major à titre posthume, Sébastien Berger a été cité à l’ordre de la Gendarmerie comportant l’attribution de la médaille d’or de la Défense nationale avec palme de bronze.

Pendant la cérémonie, toutes les casernes de Gendarmerie de France et les commissariats de Police ont observé une minute de silence.

Une collecte est organisée pour la famille et les proches de Sébastien Berger (Photo DR)

Sébastien Berger, père de deux jumelles de quatre ans, fils et compagnon de gendarme, avait intégré l’Arme en 2007. D’abord à l’escadron de mobile d’Orléans. Après son changement de subdivision d’arme, il avait rejoint brièvement la brigade de Ribécourt-Dreslincourt. Depuis le 1er avril 2014, il était affecté au Psig de Compiègne.

Obsèques jeudi en Seine-Maritime

Doté d’un excellent état d’esprit, humble, volontaire, digne de confiance, il s’investissait dans toutes les missions qui lui étaient confiées. Il serait devenu un chef exemplaire”, a rappelé le général Sellini. Sébastien Berger avait été récompensé, à titre individuel ou collectif, 17 fois durant sa carrière, précise Le Courrier Picard.

Les obsèques du major Sébastien Berger seront célébrées jeudi 22 août, à 15 h 00, en l’église d’Eu (Seine-Maritime).

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale (Photo d'illustration S.D/L'Essor).

La succession de Richard Lizurey est ouverte

Après l'adieu aux armes du général d'armée Richard Lizurey, le 15 octobre, qui sera le nouveau directeur général de la Gendarmerie?

Sans commentaires

  1. Carol Philippe

    RIP, sinceres condoléances à la famille, a ces freres d’armes et tous et toutes ses amis(es).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *