samedi 24 octobre 2020
Accueil / A la Une / Les honneurs militaires pour Mélanie Lemée, gendarme de 25 ans tuée en service
Mélanie Lemée a été citée à l'ordre de la Nation (Crédit photo: Gendarmerie nationale).
La cérémonie d'hommage à Mélanie Lemée (Crédit photo: Gendarmerie nationale).

Les honneurs militaires pour Mélanie Lemée, gendarme de 25 ans tuée en service

Les honneurs militaires ont été rendus ce jeudi matin à Mélanie Lemée à la caserne Battesti de Mérignac (Gironde). La jeune gendarme décédée samedi dernier a été élevée à titre posthume au grade de major.

L’émotion était palpable à Mérignac durant la cérémonie présidée par le nouveau ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Il a loué “l’engagement sans faille” de la jeune femme de 25 ans. “La République sait ce qu’elle doit à Mélanie Lemée, a-t-il rappelé. Elle sait ce qu’elle doit à ses gendarmes. Elle sait ce qu’elle doit à toutes ses forces de l’ordre. Votre engagement n’est pas vain, il ne le sera jamais.”

Mélanie Lemée devient chevalier de la Légion d’honneur

Le ministre lui a remis les insignes de chevalier de la Légion d’honneur et la médaille militaire. Le directeur général, le général Christian Rodriguez lui a ensuite remis la médaille de la Gendarmerie avec palme de bronze. Mélanie Lemée a enfin reçu la médaille d’or de la sécurité intérieure. Au même moment, partout en France, les militaires dans leurs casernes ont observé une minute de silence. Une démarche à laquelle ont également souhaité se joindre des retraités de l’Arme ainsi que des citoyens anonymes en se rassemblant devant des unités de Gendarmerie à travers la France.

Lire aussi: L’hommage au major David Lannes, tué en Gironde lors d’un contrôle

Samedi dernier, un chauffard qui refusait d’obtempérer a tué la jeune femme de 25 ans. Mélanie Lemée travaillait à la brigade de proximité d’Aiguillon depuis 2016. Une nouvelle cérémonie au goût amer pour les gendarmes de la caserne Battesti de Mérignac. Il y a un peu plus de deux ans, ils étaient rassemblés pour le major David Lannes, tué en Gironde lors d’un contrôle routier.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. guy robin

    Partagé entre révolte et émotion je m’associe à la peine des parents de Mélanie, de ses collègues et amis. L’auteur des faits ne mérite aucune clémence. Il a détruit la famille de Mélanie mais peut-être la sienne aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.