samedi 4 juillet 2020
Accueil / A la une / Les gendarmes participeront bien à la cérémonie du 14 juillet 2020
Le logo choisi pour la cérémonie du 14 juillet 2020. (Logo: GMP / Illustration: L'Essor)
Le logo choisi pour la cérémonie du 14 juillet 2020. (Logo: GMP / Illustration: L'Essor)

Les gendarmes participeront bien à la cérémonie du 14 juillet 2020

À moins d’un mois de la Fête nationale, le Gouverneur militaire de Paris (GMP) a dévoilé vendredi 19 juin les contours de la cérémonie du 14 juillet 2020 qui remplacera le traditionnel défilé militaire sur les Champs-Élysées. Un événement inédit auquel participeront bien les gendarmes.

La crise sanitaire laissait planer le doute sur la tenue ou non de la Fête nationale. Début juin, l’Élysée annonçait finalement l’annulation du traditionnel défilé. En remplacement, une cérémonie à effectifs réduits place de la Concorde. Elle doit notamment mettre à l’honneur les personnels mobilisés pendant la crise du coronavirus. On en sait désormais un peu plus son déroulement.

Lire aussi: 14 juillet : pas de défilé militaire mais une cérémonie nationale

Une cérémonie “qualitative” pour le 14 juillet 2020

Pas de descente des Champs-Élysées, donc, pour les troupes cette année. Près de 2.000 civils et militaires seront toutefois réunis autour de la place de la Concorde pour une cérémonie inédite. Divisée en trois partie, elle mettra tout d’abord l’accent sur la mémoire au général de Gaulle. L’exécutif a en effet décrété que 2020 serait “l’année de Gaulle”. La raison? Un triple anniversaire pour le souvenir du Général: le 130e anniversaire de sa naissance, le 80e de l’Appel du 18 juin 1940 et le 50e de sa disparition. Des détails ont également été dévoilés sur la page Facebook du GMP.

La Gendarmerie bien présente le 14 juillet

Si le nombre de participants sera drastiquement réduit, les gendarmes auront néanmoins toute leur place dans cette cérémonie. L’arrivée du Président de la République s’effectuera sous l’escorte de motocyclistes de la Garde républicaine. Une soixantaine de militaires du régiment de cavalerie prendront ensuite le relais pour conduire le chef des armées à la revue des troupes. En tête de ces dernières, le drapeau de la Garde républicaine et les délégations de quatre pays invités: l’Allemagne, l’Autriche, le Luxembourg et la Suisse. Ces quatre pays ont en effet accueillis des malades français pour soulager les structures hospitalières surchargées.

On retrouvera également un détachement de l’école des officiers de la Gendarmerie (EOGN) et celui d’une école de sous-officiers. Enfin, les gendarmes seront aussi mis en avant dans le bloc dédié à la bataille contre la Covid-19. Ils ont en effet été mobilisés tout au long de la crise pour assurer des missions sanitaires ainsi que le contrôle du respect du confinement, mais également la sécurité lors de la reprise des activités au moment du déconfinement.

Lire aussi: Covid-19: le “maximum” de gendarmes mobilisés

Un hélicoptère EC-145 de la Gendarmerie nationale participera au défilé du 14 juillet 2020. (L.Picard/L'Essor)
Un hélicoptère EC-145 de la Gendarmerie nationale participera au défilé du 14 juillet 2020. (L.Picard/L’Essor)

Maintien du défilé aérien

Contrairement au défilé motorisé -purement et simplement annulé-, et au défilé à pied -revu à la baisse et localisé place de la Concorde- le défilé aérien aura bien lieu. Comme à l’accoutumée, il se déroulera en plusieurs temps. La Patrouille de France donnera le coup d’envoi de la cérémonie par un premier passage au-dessus des Champs-Élysées. Par la suite, une soixantaine d’aéronefs traverseront le ciel parisien. Parmi eux, deux hélicoptères de la Gendarmerie. Un EC-145 et un EC-135. Tout deux ont réalisé des missions d’évacuations sanitaires de patients atteints par la Covid-19. Ils défileront ainsi aux côtés des moyens aériens des armées et de la Sécurité civile. La Patrouille de France effectuera exceptionnellement un second passage, cette fois-ci en hommage aux soignants, à l’issue de l’animation finale.

Les familles des défunts et blessés invitées

Outre le nombre très restreint de personnels civils et militaires présents pour cette cérémonie, le public sera également impacté. En plus du millier d’invités officiels, des familles de militaires, gendarmes et policiers tombés en service, morts pour la France ou blessés cette dernière année assisteront à l’hommage. En 2019, six gendarmes ont perdu la vie dans l’exercice de leurs missions.

Loïc Picard

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. doucy michele

    souvenez vous ,fu un temps on a voulu supprimé le 14juillet ,voila l’occasion est arrivé ,avec de bonnes Excuse qui est plus de 14 juillet les années à venir je regrette ,cela fait parti de notre histoire de France c’est notre patrimoine c’est l’histoire de ceux qui sont morts pour la patrie ,pour la France , Le 14JUILLET EST UNE FÊTE NATIONAL ALORS ON NE TOUCHE PAS A la FÊTE NATIONAL DU 14JUILLET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *