dimanche 18 août 2019
Accueil / A la une / Les gendarmes en première ligne pour les “gilets jaunes”
Photo d'illustration (Crédit photo: Thomas Bresson/Flickr).
Photo d'illustration (Crédit photo: Thomas Bresson/Flickr).

Les gendarmes en première ligne pour les “gilets jaunes”

Le week-end a été chaud. Mobilisation des “gilets jaunes” oblige, les gendarmes ont été bien sollicités ces samedi 17 et dimanche 18 novembre. Le ministère de l’Intérieur a compté ce samedi près de 290.000 manifestants disséminés sur près de 2.000 lieux en France. Les “gilets jaunes” avaient annoncé vouloir bloquer les axes routiers pour protester contre la hausse du prix des carburant. Mission partiellement réussie avec une mobilisation inédite pour ce mouvement né sur les réseaux sociaux et qui se poursuivait encore lundi mais avec une ampleur bien moindre.

Lire aussi sur L’EssorLes gilets jaunes, une manifestation sous l’œil des gendarmes

Si près de Chamonix, les manifestants ont bloqué avec une chanson des gendarmes, comme l’a rapporté Le Dauphiné Libéré, l’ambiance n’a pas été aussi bonne enfant partout. En témoigne ces scènes de violences diffusées sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous). Le bilan humain est donc particulièrement lourd. Une manifestante d’une soixantaine d’années a été écrasée, ce samedi, par une automobiliste en Savoie. En tout, plus de 500 blessés, dont 17 graves, ont été dénombrés. De même, plus de 300 personnes ont été interpellées, dont 183 placées en garde à vue.

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

Un policier a lui été renversé à Grasse (Alpes-Maritimes), toujours ce samedi, par un conducteur ayant tenté de forcer un barrage. Les gendarmes ont eux aussi dû intervenir à de nombreuses reprises pour calmer des automobilistes excédés ou au contraire protéger des véhicules prises pour cibles par les “gilets jaunes”.

A voir également

Refus d’obtempérer dans le Maine-et-Loire: un gendarme blessé

Un gendarme du peloton motorisé a été blessé ce 15 août lors d'un refus d'obtempérer lors d'un contrôle à Chemiré-sur-Sarthe. (Maine-et-Loire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *