samedi 24 octobre 2020
Accueil / A la Une / Les gendarmes arrêtent un suspect dans l’affaire Victorine
La jeune Victorine Dartois (Crédit photo: DR).

Les gendarmes arrêtent un suspect dans l’affaire Victorine

Les gendarmes de l’Isère sont-ils sur le point de boucler l’enquête sur le meurtre de la jeune Victorine? Les militaires de la section de recherches de Grenoble viennent d’arrêter un premier suspect, mardi, qui pourrait être déféré cet après-midi.

Selon Le Dauphiné libéré, cet homme de 25 ans aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés. Ce père de 25 ans était déjà connu des services de police pour des affaires de de droit commun. Mercredi, les gendarmes ont réalisé une perquisition à son domicile, à Villefontaine, la commune où habitait également Victorine. Cette étudiante en BTS de 18 ans avait disparu samedi 26 septembre. On avait perdu sa trace au retour d’une après-midi de shopping, alors qu’elle revenait à pied chez elle. Son corps avait été retrouvé moins de deux jours plus tard, dans un ruisseau.

Selon Le Parisien, deux indices clés ont conduit les gendarmes sur la piste de ce suspect. Un gendarme du groupement de l’Isère aurait tout d’abord pu “recueillir grâce à un témoin un renseignement précieux sur l’identité du suspect”, écrit le quotidien. Un Saint-Hubert aurait également marqué un conteneur à poubelles, au lendemain de la découverte du corps. Les gendarmes auraient alors découvert dans ce conteneur des vêtements et chaussures susceptibles d’appartenir au suspect.

Pour résoudre au plus vite cette dramatique affaire criminelle, la Gendarmerie a déployé de grands moyens. L’Arme a mis en place une cellule de dix enquêteurs, appelée HomRoche. Elle a également engagé des drones. Résultat: 130 auditions de témoins et 662 personnes contactés dans l’enquête de voisinage au dernier décompte. Selon le rapport d’autopsie, la jeune Victorine est morte des suites d’une noyade avec intervention d’un tiers.

Lire aussi: Affaire Victorine: les gendarmes de l’Isère mettent en place une cellule de dix enquêteurs

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.