lundi 27 janvier 2020
Accueil / A la une / Léon Lebrec, ancien président national de l’UNPRG n’est plus

Léon Lebrec, ancien président national de l’UNPRG n’est plus

C’est avec tristesse que nous avons appris de l’UNPRG le décès à l’âge de 90 ans de Léon Lebrec, président national de l’association de 2000 à 2002. Il avait terminé sa carrière comme major, adjoint au commandant de compagnie de Reze en 1980 (44).

Adhèrent à l’UNPRG dès 1983, il avait pris la présidence de l’union départementale du Maine-et-Loir en 1986. Elu administrateur national en 1990, il a exercé plusieurs responsabilités à des postes divers avant  de devenir le président national.

Ses obsèques ont été célébrées vendredi en l’église des Sorinières (44) près de Nantes en présence d’une délégation de l’UNPRG conduite par le président national Henri Martinez. Deux officiers de la compagnie locale ont assisté aux obsèques.

Maréchal Ferrand avant d’être gendarme 

 Né le 11 avril 1928 à Ruillé-Froid-Fonds dans la Mayenne, Léon Lebrec a d’abord été maréchal ferrand. Ce n’est qu’après son service national effectué dans l’armée de l’air à Cognac qu’il a intégré la Gendarmerie, en 1954.

Sa première affectation a été la brigade de Conde-en-Barrois dans la Meuse. Ensuite ce sera, en 1957, la brigade de Renaze dans la Mayenne puis après avoir obtenu l’OPJ, la brigade de recherches de Cherbourg (dans la manche) de 1961 à 1966 où il a accédé au galon de maréchal des logis chef.

En 1967, il a été affecté en qualité de prévôt a Mers el Kébir en Algérie.

Promu adjudant en 1968, il a commandé la brigade de Chalonnes-sur-Loire dans le Maine-et-Loire puis de 1972 à 1976 la brigade de Clisson dans la Loire-Atlantique.

Nommé adjudant-chef, en 1976, il a été nommé adjoint au commandant de compagnie de Reze et a réussi le concours de major en 1979. Léon Lebrec était médaillé militaire, chevalier dans l’ordre national du Mérite et titulaire de la médaille d’AFN.

L’hommage de Henri Martinez, président national

Après ces 30 années passées à servir la France et la Gendarmerie, tes mérites et ta valeur militaire ont été reconnus par la remise de prestigieuses décorations. Ton parcours fut en tout point remarquable comme le fut ton engagement au bénéfice de la Gendarmerie et au service de la France.
Ne pouvant rester inactif, de1 983 à 1988, tu travailles comme enquêteur à la Matmut. Dès 1983, tu adhères à l’UNPRG du Maine- et Loire, très vite, tu t’imposes et de 1988 à 1999, tu occupes le poste de président départemental de l’UD 49. Administrateur national depuis 1990, tu accèdes au poste de président national de l’UNPRG en 1999, fonction que tu quitteras à ta demande au congrès de Caen en 2002. Ta présidence à la tête de l’UNPRG n’a pas été simple. Tu as du t’employer à redresser une situation complexe. Je dirais que tu as remis de l’ordre.

Alors que tu nous quittes prématurément, notre reconnaissance et notre estime sont immenses autant que notre peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *