dimanche 27 septembre 2020
Accueil / A la Une / Le sénateur Leroy, ancien gendarme, critique les moyens des forces de sécurité intérieure

Le sénateur Leroy, ancien gendarme, critique les moyens des forces de sécurité intérieure

Le sénateur (LR-Alpes-Maritimes) Henri Leroy rapporte pour la troisième année consécutive le budget des forces de sécurité intérieure à la commission des lois. Il annonce qu’il proposera un vote négatif.

Lire aussi sur L’EssorProjet de loi de finances 2019 pour la Gendarmerie et la Police : “Ce budget n’est pas à la hauteur”‘ dénonce le sénateur Henri Leroy, ancien gendarme

L’ancien officier issu du rang  (formé à Chaumont) était en visite en début de semaine à l’école de Dijon dans le cadre de sa mission de rapporteur du budget.

Dans un communiqué, il “constate et comprend comment la gendarmerie adapte au mieux sa formation face à une situation sécuritaire, autant intérieure qu’extérieure, qui se dégrade vertigineusement” .

Un avis négatif sur le budget

Pour lui, “les cadres formateurs, ont une volonté manifeste de former, d’accompagner l’ensemble des militaires de la gendarmerie dans cette évolution contemporaine.

Concernant le budget, Henri Leroy est très critique.

Il annonce d’ores et déjà qu’il proposera à la commission des lois “d’émettre un avis négatif sur ce budget.

Il  ne répond ni aux engagements du Gouvernement, ni aux attentes des forces de sécurité” argumente le sénateur.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Didier Crochet

    À LEROY Henri Sénateur – ancien gendarme

    Bonjour Monsieur le Sénateur
    Comment se fait-il que dans les manifestations, il y ait deux poids et deux mesures.
    J’ai pu le constater à plusieurs reprises, et c’est tout à fait flagrant dans les reportages en direct.
    Dans les reportages vidéo le soir à la télé, c’est moins facilement visible (censure oblige).
    Je veux parler des manifs de “Gilets Jaunes”
    1- comment se fait-il que les forces de Police envoie des flash-ball, dans la tête des “Gilets Jaunes” et jamais, (sinon si peu) dans celle des truands qui attaquent les magasins et boutiques sur le trottoir ? (et des yeux perdus ! combien pour le gilets jaunes ? combien pour les truands ? ) Je sais que la justice avant de juger un truand, commence par savoir comment il a été arrêté ? lui a -t-on fait du mal ? est-ce que le processus est légal ? cela je crois le savoir. Les truands ont de droits ! Il suffit de regarder les dernières pages du code pénal.
    2- Pourquoi les forces de Police se trouvent-elles principalement sur le milieu de la route, et laisser le champ libre sur les trottoirs ?
    Je crois connaître un peu la “Police Nationale” pour les avoir côtoyés professionnellement. Ce sont des professionnels très obéissants aux ordres reçus.
    3- il est vraiment certain que ce sont les ordre de Macron et Castaner , pour diviser le peuple, et que celui-ci réagisse contre les manifestants avec les casses effectuées par les truands. Il n’est pas toujours facile pour certains de savoir faire la part des choses …
    4- ces deux dernières années, depuis le 1/1/2018 il y a eu beaucoup de suicides de policier. il serait intéressant de disposer d’un tableau pour chaque mois de ces deux années. et pour la police Nationale et pour la gendarmerie.
    5- je connais bien le problème du suicide, pour avoir accompagné de nombreuses personnes en difficultés morales et psychologiques. A ce titre je dispose d’un Diplôme Inter Universitaire délivré à la FAC de Médecine de Nantes sous la présidence du Professeur Venisse au Centre Hospitalier Universitaire de Nantes. Sur le thème : <> . J’ai aussi effectué de nombreux formations personnelles sur ce même sujet, certaines auto-didactes, notamment au sujet des méthodes de soins au Québec avec l’écoute neutre et active. Une expérience de 3 années sur ce thème dans une association que j’ai démarré à Nantes.
    Petit détail, je dispose d’une certaine empathie auprès des personnes au bord du gouffre. J’ai ma petite idée, sur tous ces suicides en Police Nationale.
    En gendarmerie, je connais moins bien le fonctionnement de l’institution
    Depuis que je suis à la retraite, je suis un professionnel de santé naturelle.
    ————–
    Merci de votre réponse
    Veuillez recevoir mes salutations respectueuses.
    Didier Crochet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *