lundi 23 novembre 2020
Accueil / A la Une / Le procès du chauffard du Calvados reporté
Le véhicule de Gendarmerie après l'accident, samedi dans le Calvados (Crédit photo: Gendarmerie du Calvados).

Le procès du chauffard du Calvados reporté

Le procès du chauffard qui a blessé trois gendarmes réservistes du Calvados ce samedi aura lieu le 2 décembre prochain.

Selon France 3, la justice a reportée l’audience, ce lundi 9 novembre, pour cause de test positif à la Covid-19 pour le prévenu. Samedi dernier, en fin d’après-midi, ce dernier avait percuté violemment le véhicule des militaires. Ces derniers, en mission pour le confinement, s’apprêtaient à le contrôler. Les faits se sont déroulés à Mathieu, une petite commune à 10 kilomètres au nord de Caen.

Trois réservistes blessés par le chauffard

L’accident s’est soldé par trois gendarmes réservistes blessés. L’un d’entre eux a même perdu connaissance. Les trois militaires, hospitalisés au centre hospitalier universitaire de Caen, quitteront finalement les urgences dans la soirée. L’association de réservistes l’Anorgend s’est émue de cette nouvelle agression visant un gendarme réserviste, quelques jours après celle dans le Puy-de-Dôme.

Après avoir quitté les lieux à pied en direction de la voie rapide, non sans avoir au passage invectivé les gendarmes, le chauffard est rattrapé par les gendarmes blessés. C’est finalement les militaires du Peloton de surveillance et d’intervention de Caen qui termineront l’interpellation.

Lire aussi: Gendarme fauché dans le Puy-de-Dôme: l’adolescent de 14 ans incarcéré

Selon France 3, le chauffard, un homme d’une trentaine d’années, présentait un fort taux d’alcoolémie en garde à vue. L’homme n’en serait d’ailleurs pas à sa première conduite en état d’ivresse. La trajectoire aléatoire et l’éclairage défectueux du véhicule, ce samedi, avait d’ailleurs intrigué les gendarmes.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Boisier, Henri

    J’espère juste que ce chauffard pour ne pas dire plus…. dort derrière les barreaux.
    Prompt rétablissement à ces gendarmes./.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.