dimanche 21 juillet 2019
Accueil / A la une / Le mercato estival des généraux se précise (actualisé)
Généraux Illustration (MG/L'Essor).

Le mercato estival des généraux se précise (actualisé)

Actualisé au lundi 18 juin- Le mercato estival des généraux prend forme. Plusieurs généraux changent en effet d’affectation cet été. D’autres font leurs adieux aux armes. Le point, non exhaustif, sur les principaux mouvements en vue.

C’est au commandement de la gendarmerie d’outre-mer, CGOM, qu’il y a le plus de changements. En effet, c’est tout l’état-major qui change. Le CGOM, le général de corps d’armée Lambert Lucas, fera ses adieux aux armes dans quelques semaines. Il sera remplacé par le général de brigade Jean-Marc Descoux.

Ce dernier, un pur produit de la promotion interne ayant débuté comme gendarme à l’escadron d’Antibes, quitte le commandement de la gendarmerie de Guadeloupe. Le colonel Thierry Renard, adjoint au chef de la Mission du pilotage et de la performance à la direction générale et auditeur au Centre des hautes études du ministère de l’intérieur (Chemi) lui succède. Cet ancien officier de presse du Sirpa a commandé le groupement de la Sarthe et la compagnie de Bastia.(Corse).

Lire aussi sur L’Essor: Le mercato des généraux se met en place

L’adjoint du général Lambert Lucas, le général de division Philippe Debarges, devrait être nommé adjoint au général Erick-Pierre Molowa, commandant la région Île-de-France. Le général Fabrice Grandi, chargé des relations internationales au cabinet du directeur général lui succède comme adjoint du nouveau CGOM. Le colonel Francis Paccagnini, attaché de sécurité intérieure à l’ambassade de France au Canada, sera le deuxième adjoint.

La gendarmerie de Guyane va également changer de chef. Le général Stéphane Bras, commandant le CNEFG de Saint-Astier (Dordogne), succède au général Patrick Valentini. Ce dernier, retrouve Marseille comme commandant en second de la région Paca et de la zone de sécurité sud. Cet ancien du GSPR ayant commandé le groupement du Rhône, a en effet été le chef de la section de recherches de Marseille. Il remplace le général Michel Pidoux, nommé commandant en second de la région de gendarmerie d’Aquitaine à Bordeaux.

Le général Isoardi au commandement des écoles

A la direction générale, plusieurs changements vont également intervenir. Le général Jean-Marc Isoardi, sous-directeur des compétences, est en partance pour le commandement des écoles. Il sera l’adjoint au général de corps d’armée Thibaut Morterol. Il succéde au général de division Ivan Noailles, dont la destination n’est pas connue. Plusieurs généraux rejoignent la DG à l’instar de la générale Patricia Boughani, commandant le groupement sud de la gendarmerie des transports aériens. Elle sera au cabinet du directeur général.

Le général Michel Labbé, le patron de l’Inspection générale est atteint par la limite d’âge depuis février. Mais il a été prolongé jusqu’à la fin de l’année dans la première section.

Comme confirmé par l’Elysée, le général Eric Bio Farina, actuel commandant militaire du “Château”, va prendre la tête de la prestigieuse Garde républicaine. Son actuel chef, le général Damien Streibig, est également atteint par la limite d’âge. Tout comme le général Olivier Guerif , commandant du soutien opérationnel de la Gendarmerie nationale (COMSOPGN).

Le général Tony Mouchet à la tête de la Corse

En région aussi, ca va bouger. Ainsi, le général Tony Mouchet, va prendre le commandement de la gendarmerie de Corse. Il est actuellement chargé de mission auprès du directeur des opérations et de l’emploi, chef du pôle de cohérence et de synthèse. Il succède au général Jacques Plays qui prend la tête de la région Occitanie, et du groupement de la Haute-Garonne. L’actuel “patron” de la région, le général Bernard Clouzot remonte à la direction générale.

La formation administrative de Franche-Comté change de chef. Le général Eric Langlois est nommé commandant en second à la région Bretagne à Rennes. Son prédécesseur, le général Philippe Reul a fait ses adieux aux armes en avril dernier. Le successeur du général Langlois est le général Stéphane Gauffeny, commandant de l’école de Fontainebleau et ancien chef de l’office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC).

Le général François Bonavita, commandant la gendarmerie du Limousin et le groupement de la Haute-Vienne quitte Limoges. Il est nommé à l’inspection générale de la Gendarmerie nationale (IGGN) à Paris.

C’est le général Hervé Flammant, actuellement chargé de mission au commandement des écoles à Rochefort qui lui succède.

D.C

A voir également

Photo d'illustration (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Réforme des retraites: les gendarmes tirent leur épingle du jeu

Retraites à jouissance immédiate et bonifications des gendarmes seront maintenues. Les primes seront en plus intégrées au calcul de la pension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *