dimanche 25 août 2019
Accueil / A la une / Le GIGN et la SR de Versailles stoppent des pilleurs de bar-tabac et de pharmacies
Photo d'illustration (GIGN).
Une équipe du GIGN en surveillance Photo d'illustration (GIGN).

Le GIGN et la SR de Versailles stoppent des pilleurs de bar-tabac et de pharmacies

La section de recherches de Versailles et le GIGN ont mis hors d’état de nuire trois individus soupçonnés de plusieurs dizaines de cambriolages nocturnes de commerces et de véhicules. Déjà connus de la justice, les trois hommes ont été mis en examen et placés en détention.

Ils ont été interpellés lors d’une opération judiciaire le 15 juillet avec l’appui du groupe d’observation surveillance d’Île-de-France (GOSIF). Les groupements de l’Orne et d’Eure-et-Loir ont aussi été sollicités.

Lire aussi sur L’Essor : 400 gendarmes mobilisés dont une antenne GIGN pour interpeller des rançonneurs d’automobilistes infiltrés dans les Gilets jaunes

Ils auraient selon le site GendInfo commis, en quelques semaines, une trentaine de cambriolages dans des commerces. Ils conduisaient de véritables raids pendant lesquels ils n’hésitaient pas non plus à voler des voitures. Mais aussi des plaques d’immatriculation ou du carburant. Ces malfaiteurs sont issus de la communauté des gens du voyage, précise Le Parisien.

Cagoulés et gantés lors de leur interpellation par le GIGN

Ce sont surtout des bars-tabacs, des pharmacies et des centres de secours qui étaient ciblés.

Le 15 juillet, lors de leurs interpellations, les trois individus encagoulés et gantés, circulent à bord d’un véhicule volé de forte cylindrée. Ils sont sur le retour d’un raid nocturne en Eure-et-Loir et dans l’Orne.

Les limiers de la section de recherches de Versailles  et du groupement des Yvelines étaient sur les traces de ces hommes aguerris et expérimentés. Ces derniers étaient basés en Eure-et-Loir et utilisaient toujours une Renault Megane RS volée.

A voir également

Le PC secret du colonel Rol-Tanguy, chef de l'insurrection à Paris en août 1944. (Ph: Pierre Antoine)

Le PC de l’insurrection parisienne d’août 1944 ouvert au public

Le PC d'où le colonel Rol-Tanguy dirigea le soulèvement d'août 1944 est le clou du nouveau Musée de la Libération de Paris ouvert dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *