lundi 14 octobre 2019
Accueil / A la une / Le général Stéphane Bras, nouveau commandant de la Guyane, est à pied d’oeuvre depuis le 1er aout.

Le général Stéphane Bras, nouveau commandant de la Guyane, est à pied d’oeuvre depuis le 1er aout.

Le général Stéphane Bras, 49 ans, est, depuis le 1er aout, le nouveau commandant de la Gendarmerie de Guyane. Son décret de nomination date du 12 juillet. Il succède au général Patrick Valentini, nommé commandant en second de la région Provence Alpes- Côte- d’Azur à Marseille.

Lire aussi sur L’EssorUn défilé du 14 juillet aux couleurs du maintien de l’ordre

Pour commencer, le nouveau patron des gendarmes de Guyane a décidé d’aller à la rencontre de tous les personnels en poste sur ce vaste terrain (83 534 km², de loin la plus étendue de toutes les régions françaises, plus grande que l’Occitanie, 72724, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées réunis !

Le général Stéphane Bras a défilé au 14 juillet avec le centre de Saint-Astier

La cérémonie de prise de commandement se déroulera courant septembre, en présence notamment du nouveau commandant de la gendarmerie outre-mer, le général Jean-Marc Descoux, qui lui, a transmis le commandement de la Guadeloupe au général colonel Thierry Renard, 52 ans.

On sait que le général Descoux à succédé au général Lambert Lucas.

Stéphane Bras est un spécialiste du maintien de l’ordre : son dernier poste, qu’il a occupé pendant trois ans, était à Saint- Astier en Dordogne où il dirigeait le Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie… Il a d’ailleurs défilé à la tête de ses troupes le 14 juillet dernier.

Avant ça, Stéphane Bras, diplômé de l’école militaire de Saint-Cyr et formé à l’école des officiers de la gendarmerie, après un passage de cinq ans dans l’armée de terre, a commandé la compagnie de Gendarmerie de Lorient, entre 2001 et 2004.  Il a ensuite pris les rênes du groupement de gendarmerie mobile, à Rennes, entre 2007 et 2011. Période au cours de laquelle il a notamment accompli une mission de sept mois en Afghanistan afin de former les policiers afghans au maintien de l’ordre. Enfin, il a dirigé le groupement de gendarmerie départementale du Finistère (six compagnies), entre 2011 et 2015.

Très décoré, le général Bras est notamment titulaire de la croix de la valeur militaire.

Pour la Gendarmerie, la Guyane est un terrain difficile. L’Essor souhaite bonne chance et bon courage au général Bras !

Alain Dumait

A voir également

Le port autonome de Papeete sur l'île de Tahiti (Ph: Rbouissou/CC BY-SA 3.0)

Panne de courant à Tahiti: les gendarmes sur le pont

Une panne de courant a touché Tahiti, la principale île de la Polynésie française. Gendarmes et policiers ont dû gérer la circulation, faute de feux tricolores

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *