dimanche 18 août 2019
Accueil / A la une / Le général Lizurey transforme la “Feuille de route” en “Cap Modernisation”
Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie le 10 janvier à Paris (Ph:M.GUYOT/ESSOR)
Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie le 10 janvier à Paris (Ph:M.GUYOT/ESSOR)

Le général Lizurey transforme la “Feuille de route” en “Cap Modernisation”

Le logo de Cap Modernisation. Résolument moderne et connecté.

Créée il y a six ans par l’ancien directeur général, le général d’armée Denis Favier, la “Feuille de route” vit ses dernières heures. Du moins pour son appellation et son application.

Le général Richard Lizurey annonce en effet sur son blog publié sur les supports internes de l’Arme le changement de nom et l’évolution de cet ordre de mouvement dont il dresse un “bilan très positif  avec de nombreuses avancées réalisées à cette occasion et qui sont à présent complètement intégrées dans notre quotidien”.

“Cette feuille de route a connu un immense succès grâce à sa méthode participative, source de bon sens, d’innovation et de dynamisme et aujourd’hui, fidèle à la volonté d’inscrire dans la durée ce processus d’introspection continue, et tirant les enseignements des années passées, la Feuille de route évolue pour devenir Cap Modernisation écrit le directeur général. “Plus qu’un simple changement de nom, c’est un moyen de consacrer le principe d’une modernisation permanente“, ajoute le DG qui promet “de tout mettre en oeuvre pour qu’il n’y ait pas de changement et de simplification à plusieurs vitesses.”

“Une campagne des irritants”

Le général Lizurey veut aussi “s’attaquer sans  tarder aux questions qui fâchent”. Il annonce le lancement pour un mois d’une “campagne des irritants” dont l’objectif est de dresser “la photographie des points de blocage ou des lenteurs administratives que nous pouvons encore rencontrer en interne”.

Les gendarmes disposent ainsi d’une hotline dédiée pour signaler ces “irritants”.

“Les mesures correctrices identifiées pour y remédier” seront présentées par le directeur général lors des prochains séminaires de commandement.

“En France, aucune administration ne s’est autant transformée, en si peu de temps, que la gendarmerie”, asssure le patron des gendarmes qui se dit “très fier d’eux”.

D.C

A voir également

La 496ème promotion de Chaumont honore Georges Guillaume, un gendarme fusillé en 1944

La 496ème promotion de l'école de Gendarmerie de Chaumont, dernière de l'année 2019, a été baptisée. Elle honore le gendarme Georges Guillaume, fusillé en 1944.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *