mardi 13 avril 2021
Accueil / A la Une / Le général Jean-Philippe Lecouffe en partance pour Europol
Le général Lecouffe ( Photo: Mario Sinistraj/Gendarmerie Nationale)
Le général Lecouffe ( Photo: Mario Sinistraj/Gendarmerie Nationale)

Le général Jean-Philippe Lecouffe en partance pour Europol

Le général de corps d’armée Jean-Philippe Lecouffe, 57 ans, doit être nommé directeur exécutif adjoint d’Europol. Sélectionné comme candidat par le Conseil de l’Union européenne, il a été auditionné par la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (Libe) du Parlement européen, le 24 février.

Le général Lecouffe doit remplacer le néerlandais Wil Van Gemert, qui a quitté son poste le 31 décembre 2020.

Des états de services riches et variés

Saint-cyrien, Jean-Philippe Lecouffe a fait l’Ecole de guerre. Récemment promu au grade de général de corps d’armée, celui que le préfet de l’Hérault Pierre Pouessel a récemment qualifié de “grand serviteur de l’Etat et de chef charismatique”, présente des états de service riches et variés.

Sorti de l’école des officiers de la gendarmerie nationale à Melun en 1988, il sera successivement commandant de peloton à l’escadron de Marmande, dans le Lot-et-Garonne, commandant des écoles de la gendarmerie et commandement des forces de gendarmerie pour la Nouvelle-Calédonie et les îles Wallis et Futuna. Il part pour la direction générale de la Gendarmerie en 1998. D’abord chef de section en charge des affaires européennes, il intègre ensuite le cabinet du directeur général.

En 2002, il rejoint le cabinet militaire du ministre de la Défense en tant qu’adjoint au chef de la cellule Gendarmerie. En 2004, il prend le commandement de la section de recherches de Versailles. Avant de prendre, en 2007, celui du groupement de l’Isère, à Grenoble.

Lire aussi: Les conditions pour se présenter au concours de sous-officier de Gendarmerie

En 2010, il devient attaché de sécurité intérieure à l’ambassade de France à Kaboul. Avant de rejoindre, en 2012, le cabinet militaire de Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense.

En 2014, il prend le commandement de la région de gendarmerie de Languedoc-Roussillon et du groupement de l’Hérault. Avant de retrouver, en 2017, la direction générale. D’abord comme sous-directeur de la Police judiciaire, puis comme adjoint au major général. Il quittera donc prochainement ces dernières fonctions pour intégrer l’agence de coopération policière européenne.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.