lundi 16 décembre 2019
Accueil / A la une / Le commandement des réserves fait sa mue
Photo d'illustration (Crédit: M.GUYOT/ESSOR)

Le commandement des réserves fait sa mue

Le commandement des réserves de la Gendarmerie vient de boucler sa réorganisation. Trois ans après sa création, un nouveau texte dessine les contours et les attributions de ce commandement.

Le général Kim, ancien du GIGN à Marignane, commandant de la prévôté va désormais commander les réserves. (Photo JF Cortot / L’Essor)

Le nouvel arrêté, daté du 11 juin, a en effet été publié au Journal officiel le vendredi 28 juin. Le texte, précis et complet, remplace le précédent arrêté bien plus laconique créant ce commandement. Avec cette réforme, le général de brigade Olivier Kim, nommé en septembre 2018, boucle l’une des missions de sa feuille de route : transformer la structure en véritable commandement.

Lire aussi sur L’Essor: Le général Olivier Kim, nouveau chef des réserves de la Gendarmerie, dévoile sa feuille de route

Augmentation des effectifs

La réforme ne va pas bouleverser le travail du commandement des réserves, chargé de veiller sur les 30.000 réservistes. Mais elle grave dans le marbre des pratiques qui se sont développées de manière empirique. Et elle va permettre de mieux accompagner les échelons territoriaux de commandement dans la gestion des réserves.

Tout d’abord, le statut du commandement des réserves est ainsi davantage précisé. Il devient “un organisme d’administration et de soutien”. Concrètement, la structure rassemble désormais un secrétariat, des chargés de missions et trois bureaux. Cette réforme du commandement des réserves s’accompagne d’une augmentation des effectifs. Selon nos informations, ces derniers vont passer de 15 à 23 personnels.

Rôle large du commandement

De même, les missions du commandement des réserves sont écrites noir sur blanc. La structure est ainsi compétente, en liaison avec la direction des opérations et de l’emploi, sur “le concept, la doctrine et la politique d’emploi des réservistes”. Le commandement participe également à “la planification de l’engagement”.

 Mais le nouveau rôle du commandement des réserves est bien plus large. Il s’invite sur les champs de la formation, du budget, de la prospective, du soutien ou du contrôle interne. Le chef de la réserve peut, même à l’occasion d’événements importants, “se voir confier le contrôle” des conditions d’emploi des réservistes.

G.T

A voir également

Un blindé de la Gendarmerie, à l'Arc de Triomphe, lors de l'acte 23 des Gilets jaunes (crédit photo: GT/L'Essor).

Première cure de jouvence pour les blindés de la Gendarmerie

L'un des blindés de la Gendarmerie vient de bénéficier d'une belle cure de jouvence. Le détail de cette modernisation indispensable.

Un commentaire

  1. leydier

    bonjour ,c’est bien de vouloir augmenter les effectifs mais concrètement tous les ans par manque de budget nous travaillons de moins en moins,comment préserver ses acquis professionnel quand on est employé 20 jours par an..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *