mercredi 16 janvier 2019
Accueil / A la une / La mère de Mathieu Caizergues interpelle le directeur général de la Gendarmerie dans une lettre ouverte
La lettre ouverte de la mère de Mathieu Caizergues au directeur général de la Gendarmerie (Capture d'écran Facebook).
La lettre ouverte de la mère de Mathieu Caizergues au directeur général de la Gendarmerie (Capture d'écran Facebook).

La mère de Mathieu Caizergues interpelle le directeur général de la Gendarmerie dans une lettre ouverte

Mathieu Caizergues (Photo DR)

En juin 2017, Mathieu Caizergues disparaissait dans des circonstances non élucidées sur l’Île de la Réunion. Quinze mois plus tard, la douleur est toujours aussi vive dans sa famille. La mère du gendarme mobile vient de publier sur Facebook ce lundi 24 septembre une lettre ouverte au directeur général Richard Lizurey.

Lire aussi sur L’Essor : La déclaration du décès de Mathieu Caizergues ravive la douleur de la famille

Dans ce courrier, Delphine Caizergues adresse au directeur général une série de questions. Toutes liées à l’interrogation poignante de cette mère de famille : où se trouve son fils?

L’affaire de la disparition de Mathieu Caizergues est en effet toujours un mystère. A-t-il eu un accident lors de sa randonnée ? Son corps est-il caché quelque part à proximité du sentier entre Roche Plate et le Maïdo ?

Delphine Caizergues n’a, bien évidemment, aucune réponse à ces questions. C’est pourquoi elle souhaite que des moyens soient mis en place pour enfin expliquer cette disparition tragique. “Il reste encore tellement de zones d’ombre qui semblent ne déranger personne”, déplore la mère de famille.

“Si, comme l’enquête le conclut (sans aucune preuve tangible), il est tombé au Maïdo, alors, qu’on aille le chercher et qu’on nous le ramène !, demande-t-elle. Ce n’est pas à des civils de le faire. Comment expliquez-vous que des cordistes acceptent de descendre sur la zone concernée et que la Gendarmerie refuse d’y envoyer ses hommes ?”

Et la mère de famille , qui a un autre fils gendarme et qui est la compagne d’un gendarme,  de rappeler avoir organisé des recherches, sans qu’à aucun moment, affirme-t-elle, “la gendarmerie Réunionnaise ou de métropole, ne réagisse à cela”. “Mathieu était l’un de vos hommes avant que vous ne vous hâtiez de le reléguer au rang de cadavre, conclu Delphine Caizergues. Il est de votre devoir, monsieur, de résoudre cette affaire et de nous rendre notre fils. Vous n’avez pas le droit d’abandonner vos soldats.” Contactée, la direction générale a confirmé avoir bien pris en compte la lettre de la mère du gendarme disparu.

G.T.

A voir également

Contrôle de vitesse par l'EDSR de la Gironde (Ph: M.GUYOT/L'ESSOR)

Doubs : il casse la figure à un gendarme parce qu’il procédait à un contrôle radar!

Aussi surréaliste qu’inadmissible mais pas si surprenant que cela dans le contexte actuel de violence …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !