lundi 30 novembre 2020
Accueil / A la Une / La générale Boughani nommée à la tête de la police de la Minusma
Bettina Boughani, alors colonelle, en 2016 (Crédit photo: DC/L'Essor).
Bettina Boughani, alors colonelle, en 2016 (Crédit photo: DC/L'Essor).

La générale Boughani nommée à la tête de la police de la Minusma

Pour la première fois, une femme – la générale de gendarmerie Bettina Boughani – va prendre le commandement de la police de la Minusma au Mali. Soit près de 1.700 policiers de 29 pays.

Sa nomination a été annoncée mardi par le bureau du porte-parole du secrétaire général de l’ONU à New-York et par le site spécialisé Africa Intelligence à Paris.

Lire aussi: La Gendarmerie promeut sa troisième officière générale, Patricia Boughani

“La plus grande composante Police des Nations unies”

La générale de brigade Bettina Patricia Boughani, 53 ans, prendra donc ses fonctions au mois de janvier. L’ONU a précisé qu’elle “commandera la plus grande composante Police des Nations unies“. Et relève qu’elle deviendra ainsi la première femme à diriger cette composante au Mali. A la tête de cette force (près de 1.700 policiers de 29 pays, dont 221 femmes), la générale Boughani remplace le commissaire général de police nigérien Issoufou Yacouba.

La composante Police de la Minusma est chargé de la protection des populations et de la formation des gendarmes et des policiers maliens. Crée en avril 2013, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) constitue une opération de maintien de la paix de l’ONU. Elle regroupe actuellement plus de 14.000 personnels civils et militaires, dont la composante Police.

Troisième femme générale de gendarmerie

Fille d’un sous-officier de l’armée de terre, Bettina Boughani sert d’abord dans l’armée de terre. Elle rejoint l’Arme en 1997. A sa sortie de l’EOGN, elle commande l’EGM 11/2 de Bouliac (Gironde). Elle occupe ensuite le poste de chef de section à l’EOGN, responsable de la dominante maintien de l’ordre. Avant de commander (2006-2009) la compagnie de Toulouse Saint-Michel. Elle rejoint ensuite la direction générale comme chef de section financements européens. Puis la filière internationale comme chef du bureau Union européenne à la direction de la coopération internationale. Elle devient ensuite chargée de mission “sécurité intérieure” à la représentation permanente de la France auprès des Nations unies.  A ce poste, elle élabore la doctrine de la police onusienne. Elle y conduit par ailleurs une stratégie d’influence pour positionner à l’ONU les personnels du ministère français de l’Intérieur.

En novembre 2016, la colonelle Boughani prend le commandement du groupement sud de la gendarmerie des transports aériens. (GTA). C’est aussi la première fois qu’une femme prend la tête d’un groupement de la gendarmerie des transports aériens. Elle rejoint la direction générale en 2019.

Lire aussi: La colonelle Boughani à la tête de la GTA Sud

Licenciée en droit, diplômée de l’Ecole de guerre (2005), la générale Boughani est chevalier de la Légion d’honneur et officier de l’ordre national du Mérite (ONM). Les insignes d’officier de l’ONM lui avaient été remis en juillet 2019, par Emmanuel Macron lors d’une cérémonie aux Invalides.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.