mercredi 30 septembre 2020
Accueil / A la Une / La Garde nationale a désormais son portail Internet
Stage de Préparation militaire Gendarmerie (PMG) pour de jeunes réservistes à Orléans en juillet 2016. Crédit : ND/Essor.
Stage de Préparation militaire Gendarmerie (PMG) pour de jeunes réservistes à Orléans en juillet 2016. Crédit : ND/Essor.

La Garde nationale a désormais son portail Internet

Portraits, informations sur l’engagement et les missions des réservistes, le tout nouveau portail dédié à la Garde nationale a été activé par l’Elysée ce mercredi, jour de l’officialisation de cette nouvelle entité en Conseil des ministres.

Interactif, le site propose notamment de déterminer, à l’aide d’une série de questions, la réserve qui correspond au profil du candidat, en fonction de son âge, de ses disponibilités, de sa mobilité géographique et de son niveau de diplôme. Dès lors, le candidat est orienté vers la réserve des armées, de la Police ou de la Gendarmerie.

Les réactions publiées sur Twitter avec le hashtag « Garde nationale » sont également relayées sur ce portail.

Des mesures d’incitation

Par ailleurs, il est confirmé que l’Etat s’engage à financer le permis de conduire à hauteur de 1.000 euros pour tout jeune qui s’engagerait avant 25 ans et passerait les épreuves de conduite pendant son contrat. Pour attirer les volontaires, une allocation mensuelle de 100 euros sera versée à chaque étudiant de moins de 25 ans qui s’engage dans la Garde nationale pour une durée de 5 ans et atteint 37 jours d’engagement chaque année. L’Etat versera également une prime annuelle de fidélité de 250 euros pour tout réserviste renouvelant son contrat pour une durée de 3 à 5 ans. L’Elysée promet aussi une valorisation des acquis enseignés pendant le temps d’engagement grâce à des passerelles vers les métiers de la de la sécurité privée. Enfin, il est mentionné une réduction d’impôt accordée aux entreprises dont les salariés s’engagent parmi les réservistes.

L’objectif de l’exécutif est d’atteindre les 9.000 réservistes déployés chaque jour à l’horizon 2018 pour un total de 85.000 inscrits. Aujourd’hui, les réserves opérationnelles de la police, de la gendarmerie et des armées représentent un vivier de 63.000 personnes, dont 5.500 sont employées chaque jour depuis l’attentat de Nice.

La Gendarmerie compte 25.000 réservistes et l’objectif, rappelé par le général de corps d’armé Richard Lizurey, est d’atteindre les 40.000 réservistes d’ici fin 2018.

Nathalie DELEAU 

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Letard

    C est bien de récompenser les jeunes Reserviste , mais faut pas oublier les réservistes déjà en poste, sera T on récompenser nous aussi ? Je suis Reserviste depuis plus de deux ans et j ai que 30 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *