mercredi 25 novembre 2020
Accueil / A la Une / Mort de Jean-Marc Victorin : la famille du secours en montagne en deuil
Illustration PGHM (M. GUYOT/L'Essor).
Illustration PGHM (M. GUYOT/L'Essor).

Mort de Jean-Marc Victorin : la famille du secours en montagne en deuil

Ancien major du Peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte-Nastalas dans les Hautes-Pyrénées,  Jean-Marc Victorin, 53 ans, a été retrouvé mort ce mercredi 25 janvier sur un flanc du Pic du Midi.

La disparition de cet homme expérimenté avait été signalée la veille au soir par ses proches à la gendarmerie. Des recherches avaient été aussitôt engagées par les gendarmes du PGHM de la compagnie de Bagnères-de-Bigorre, du détachement aérien de Laloubère et du poste provisoire de La Mongie appuyés par un hélicoptère.

Son corps sera finalement retrouvé dans le courant de la matinée au pied du “couloir des poubelles” sur la face Nord-Est du Pic du Midi. Il a vraisemblablement fait une chute accidentelle “de plusieurs centaines de mètres” a précisé la gendarmerie.

Un professionnel expérimenté

Jean-Marc Bougy, commandant du PGHM de Pierrefitte-Nestalas, témoigne dans la République des Pyrénées à propos du décès du major Victorin qui avait pris sa retraite du peloton il y a un peu plus d’un an. Après une blessure qui avait nécessité une opération, il reprenait du service. “Jean-Marc voulait se remettre sur les skis. Et comme tout bon professionnel, il allait reconnaître des itinéraires pour ses clients de ski de pentes raides” explique t-il. Il précise que le risque d’avalanche était de 2/5 c’est-à-dire limité.

Marié et père de trois enfants, le major Victorin était un homme expérimenté qui avait officié au PGHM de Luchon, de Savignac, de Pierrefitte-Nastalas et de la Réunion précise le journal local.

Ses collègues lui ont rendu hommage en ces termes sur la page Facebook de la Gendarmerie des Hautes-Pyrénées  “Très grand professionnel de la montagne à laquelle il a consacré toute sa carrière professionnelle, Jean-Marc a été victime de sa passion, lui qui a tant porté secours et soutien à de nombreux naufragés de la montagne. Nos pensées et notre soutien vont naturellement vers sa famille, son épouse, ses trois filles, ainsi que vers son père et son frère tous deux retraités de la Gendarmerie Nationale.”

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Gardons un souvenir de Jean Marc et sa famille inoubliable Leur gentillesse à TOUS!! De tout à cette famille endeuillée… Jocelyne du P de C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.