samedi 20 avril 2019
Accueil / A la une / La cagnotte de soutien à l’ex-boxeur fermée et une enquête lancée par le Crédit Mutuel

La cagnotte de soutien à l’ex-boxeur fermée et une enquête lancée par le Crédit Mutuel

Face à une avalanche de réactions indignées, et spécialement sur les réseaux sociaux, la cagnotte de soutien à l’ex-boxeur Christophe Dettinger, en garde-à-vue depuis lundi pour avoir frappé deux gendarmes mobiles lors de l’acte 8 des “Gilets jaunes“,  a été fermée. Elle avait atteint la très coquette somme de 117.000 euros mardi matin!

Lire aussi sur L’Essor : Le témoignage des gendarmes mobiles blessés sur la passerelle

Leetchi, plateforme en ligne de collecte de dons, a annoncé sa décision en milieu de journée dans un communiqué sur son site.

“Leetchi s’engage à ce que les fonds collectés sur la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger servent uniquement à financer les frais de justice conformément à nos CGU (conditions générales d’utilisation “N.D.L.R.,”) et à la législation en vigueur.  En effet, nos CGU proscrivent toute incitation à la haine ou à la violence. Compte tenu des actes reprochés à Christophe Dettinger, aucune autre utilisation de la cagnotte ne saurait être acceptée” écrit la plateforme.

 “Le transfert des fonds ne sera ainsi effectué que sur présentation de  justificatifs (Devis et Notes d’honoraires de l’Avocat). L’argent sera reversé directement  sur le compte dédié de l’avocat et ce sans aucun intermédiaire” ajoute Leetchi en précisant “qu’au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n’accepte désormais plus de contributions. Le reste de l’argent collecté sera remboursé aux participants lorsque l’ensemble des démarches juridiques auront été financées.”

Le crédit mutuel lance une enquête

Le Crédit Mutuel, propriétaire de Leetchi a déclenché une enquête interne sur la cagnotte s’est félicitée la secrétaire d’état Marlène Schiappa sur Twitter.

Des contre-cagnottes pour les forces de l’ordre

Renaud Muselier, président (LR) de la région PACA,  a en effet lancé une cagnotte au profit des forces de l’ordre. Bruno Pomart, le maire de Belflou (Aude),  cofondateur du RAID où il est resté 36 ans,  a lui aussi lancé une collecte de fond sur GoFundMe qui sera reversée à l’association indépendante des forces de l’ordre pour la protection et la prévention.

D.C

A voir également

tchap-test-gendarmes

Les gendarmes s’emparent de la messagerie Tchap

Les gendarmes s'intéressent à la messagerie sécurisée de l'Etat, Tchap. Un outil qui pourrait être complémentaire aux moyens de communications existants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !