vendredi 18 octobre 2019
Accueil / A la une / Jacques-Charles Fombonne, un ancien gendarme élu président de la SPA
Jacques-Charles Fombonne, un gendarme à la tête de la SPA (photo SPA)

Jacques-Charles Fombonne, un ancien gendarme élu président de la SPA

Un ancien officier de Gendarmerie, le général (2S) Jacques-Charles Fombonne, a été élu le 22 juin président de la Société protectrice  des animaux (SPA). Il était président par intérim depuis un an. Son mandat est de trois ans.

Jacques-Charles Fombonne a été largement légitimé à la tête de la célèbre SPA. Avec sa liste, “Acteurs pour la SPA“, il a recueilli 60,7 %  des 3.565 votes exprimés, précise la SPA sur son site. Concrètement, l’ancien officier de Gendarmerie remporte six sièges sur les neuf du Conseil d’administration.

Le droit de saisir les animaux maltraités pour les enquêteurs de la SPA

Jacques-Charles Fombonne (Photo Linkedin)

Sur le site de la SPA, Jacques-Charles Fombonne réagit à son élection : “Une page se tourne, une autre s’ouvre. Cette élection va me permettre de continuer à consacrer toute mon énergie, mes connaissances et mes convictions aux animaux et à leur protection”.”

Fombonne
Le général Fombonne lors de son départ entouré des généraux Galtier, Caillet,  et Lecouffe, des colonels (Er) Tabel et de Tarlé. (Photo Twitter)

L’ancien gendarme spécialisé en police judiciaire et docteur en droit souhaite agir davantage pour les animaux maltraités. Il veut obtenir le droit pour un particulier et pour ses délégués enquêteurs de saisir l’animal afin de le porter dans une Gendarmerie ou au commissariat”.

Il souhaite aussi l’arrêt de la Corrida.

Lire aussi sur L’Essor: Expert en police judiciaire, romancier et avocat : Jacques-Charles Fombonne, une figure atypique de la Gendarmerie à la tête de la SPA

A voir également

Lancement des travaux du livre blanc de la sécurité intérieure au ministère de l'Intérieur (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Les gendarmes s’investissent dans le livre blanc de la sécurité intérieure

Ses travaux doivent être bouclés d'ici le début d'année 2020. Les gendarmes s'investissent dans le chantier du livre blanc de la sécurité intérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *