dimanche 5 avril 2020
Accueil / A la une / Isère : il fait un doigt d’honneur aux gendarmes et se rebelle
(Photo/DC/L'Essor).

Isère : il fait un doigt d’honneur aux gendarmes et se rebelle

Un homme ayant refusé un contrôle à la suite d’un doigt d’honneur au passage d’une patrouille à La Mure (Isère) a frappé un gendarme. Blessé à l’arcade sourcilière, le militaire dépose plainte. 

Ce samedi, des gendarmes de la brigade de la Mure, une commune du plateau Matheysin situé sur les hauteurs de Grenoble, patrouillent en voiture dans le centre village. A leur passage, un client d’un bar leur adresse un “doigt d’honneur“, rapporte Le Dauphiné Libéré. Ivre, ce dernier refuse de décliner son identité et de présenter ses papiers.

Lire aussi sur L‘EssorRébellion contre les gendarmes en Indre-et-Loire : trois ans de prison pour un récidiviste

Conduit à la brigade locale, il refuse de souffler dans l’éthylotest. Puis s’énerve lorsque les gendarmes lui indiquent qu’il n’a pas le droit de se servir de son téléphone portable. Arguant qu’il “connait du monde haut placé”, il se déchaîne. Alors qu’un gendarme le ceinture pour le maîtriser, il assène un coup de poing  au visage d’un autre militaire,  lui ouvrant l’arcade sourcilière.

Finalement maîtrisé, l’homme de 46 ans a été placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue pour “outrage et rebellion contre un agent dépositaire de l’autorité publique”, “menaces” et “violences ayant entraîné une incapacité totale de travail de deux jours”. Laissé libre dimanche, cet homme a une convocation devant le tribunal correctionnel de Grenoble pour le 1er avril prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *