vendredi 25 septembre 2020
Accueil / A la Une / Intrusion d’Extinction rebellion à Orly: la section de recherches de la GTA chargée de l’enquête
Un enquêteur de la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens (Ph:M. GUYOT/ESSOR)
Un enquêteur de la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens (Ph:M. GUYOT/ESSOR)

Intrusion d’Extinction rebellion à Orly: la section de recherches de la GTA chargée de l’enquête

La section de recherches de la gendarmerie des transports aériens va enquêter sur l’intrusion, ce vendredi, de militants écologistes d’Extinction rebellion sur le tarmac de l’aéroport d’Orly. La GTA Nord est co-saisie de cette enquête.

La réouverture de l’aéroport d’Orly ce vendredi a en effet été mouvementée. Des militants de l’organisation écologistes ont réussi à pénétrer dans la matinée sur l’emprise de l’aéroport. Les vols ont connu une brève interruption, selon Aéroport de Paris. La société considérait, à 12h15, que l’incident était terminé. ADP assurait en outre qu’elle allait déposer une plainte suite à cette intrusion.

A 12h15, le trafic avait repris normalement à Orly

Les militants ont allumé des fumigènes et déployé des banderoles mentionnant notamment “15 milliards pour relancer la catastrophe”, ou encore “sauvons les vivant.es, pas les avions”. Certains d’entre eux se sont également enchaîné pour entraver leur évacuation. La gendarmerie des transports aériens (GTA), assistée de la police aux frontières, est intervenue pour les interpeller. Selon une source aéroportuaire citée par l’AFP, quinze personnes ont été placées en garde à vue pour “entrées en zone réservée” et “dégradations”.

Lire aussi: Deux gendarmes brossent le portrait de la criminalité du secteur aérien

Une action mardi Place Beauvau

Mardi, une trentaine de militants d’Extinction Rebellion avaient déjà mené une action coup de poing  Place Beauvau “contre les violences policières”.

Certains d’entre eux avaient déversé de la peinture rouge simulant du sang. D’autres se sont enchaînés avec des cadenas de vélo. Deux d’entre eux, enfin, avaient escaladé les grilles du ministère de l’Intérieur, sur lesquelles ils avaient brièvement déployé une banderole “Moins de LBD, plus de navets”.

MG

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. vasseur

    iIls sont gentils, mais personne n’a prouvé que le réchauffement climatique était d’origine anthropique. Et il y a des scientifiques tout aussi éminents que ceux du GIEC qui affirment le contraire, dont d’ailleurs des anciens du GIEC, qui ont dénoncé le diktat de cette organisation qui ne vit qu’avec les subventions des Etats. On peut considérer qu’ils ne sont pas forcément objectifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *