vendredi 4 décembre 2020
Accueil / A la Une / Info L’Essor – La réorganisation de la sécurité du président de la République se précise
Les gardes républicains dans la cour du palais de l'Elysée. (MG/L'Essor)
Les gardes républicains dans la cour du palais de l'Elysée. (MG/L'Essor)

Info L’Essor – La réorganisation de la sécurité du président de la République se précise

La réorganisation de la sécurité du président de la République se précise. Nous avions révélé ce mardi, que le colonel Benoît Ferrand allait succéder prochainement au général Lionel Lavergne à la tête du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR).

Futur commandant de la DSPR

Le colonel Lionel Lavergne, commandant le Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) et son adjoint, le commissaire Julien Perroudon, lors de leur audition, le 25 juillet 2018 à l'Assemblée nationale, dans le cadre de l'affaire Benalla (Capture d'écran)
Le colonel Lionel Lavergne, commandant le Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) et son adjoint, le commissaire Julien Perroudon, lors de leur audition, le 25 juillet 2018 à l’Assemblée nationale, dans le cadre de l’affaire Benalla (Capture d’écran)

D’après nos informations, cet officier supérieur de la Gendarmerie sera secondé, à compter de cet été, par le commissaire divisionnaire Georges Salinas. Actuel numéro deux de la BRI-PP, ce dernier succédera au commissaire divisionnaire Julien Perroudon. Le colonel Ferrand devrait ensuite prendre la tête de la future direction de la sécurité de la présidence de la République (DSPR).

Lire aussi sur L’Essor: Le colonel Ferrand succède au général Lavergne à la sécurité du Président

Cette entité, qui reste à créer, devrait rassembler la sécurité rapprochée du président de la République, aujourd’hui assurée par le GSPR, et la sécurité du palais de l’Elysée et de ses annexes, qui incombe au commandement militaire.

Le général Bio-Farina à la Garde républicaine

Le général Eric Bio-Farina, commandant militaire de L'Elysée (capture d'écran Assemblée Nationale)
Le général Eric Bio-Farina, commandant militaire de L’Elysée (capture d’écran Assemblée Nationale)

La date de création de la DSPR est encore inconnue. Elle pourrait voir le jour cet été, lors du départ du général de brigade Eric Bio-Farina.

Lire aussi sur L’Essor: Le mercato des généraux se met en place

Actuel commandant militaire de l’Elysée, ce dernier ne quittera pourtant pas les ors de la République. En effet, selon nos informations, il devrait prendre le commandement de la Garde républicaine. Il succédera au général de division Damien Striebig, atteint par la limite d’âge.

Matthieu Guyot

Crowdfunding campaign banner

4 Commentaires

  1. Marcaire

    il faut une victime,il serait bon de regarder plus haut, très haut,vous m’avez compris.
    Sauvons notre grande famille pendant qu’il est encore temps

  2. Niout

    Ce militaire est peut être un fusible mais à mon sens il est bien consentant….! La servilité rapportera encore autant de bénéfice à cet “esclave” que dans la place qui lui avait été confiée et qu’il a sciemment sali.. Ce fidèle serviteur affidé à une caste traitresse n’a pas su tenir sa place ni garder son rang Par son inconséquence fautive, il a galvaudé toutes les valeurs de notre Institution à des fins malhonnêtes. Malgré la compétence qui lui permis j’espère d’accéder valeureusement à ce poste, je ne trouve pas sa sanction injuste et inappropriée On peut lui garder que notre méprisante indifférence

    • barbieri

      Parfaitement d’accord avec vous, tout est dit en bien dit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.