mercredi 17 juillet 2019
Accueil / A la une / Info L’Essor – La commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité dévoilée
A l'Assemblée nationale, ce mercredi 30 janvier (Capture d'écran: Assemblée nationale).
A l'Assemblée nationale, mercredi 30 janvier (Capture d'écran: Assemblée nationale).

Info L’Essor – La commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité dévoilée

Info L’Essor – Sauf coup de théâtre, les députés Jean-Michel Fauvergue et Christophe Naegelen devraient être nommés officiellement cet après-midi à la tête de la commission d’enquête sur les moyens des forces de sécurité, respectivement aux postes de président et de rapporteur. Les deux parlementaires ont confirmé à L’Essor que leurs candidatures n’attendaient plus qu’une étape formelle pour être annoncée. Le bureau sera installé mardi prochain, le 19 février.

Lire aussi sur L’Essor: L’Assemblée nationale se saisit à son tour du malaise des forces de sécurité

La direction d’une commission d’enquête se partage en effet entre le parti qui l’a demandée et le parti majoritaire. Député (UDI, Agir et indépendants) des Vosges, Christophe Naegelen sera donc rapporteur de cette instance qui avait été proposée par le député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde au nom de ce groupe parlementaire. C’est au titre du parti majoritaire que le poste de président sera occupé par le député (LREM) de Seine-et-Marne Jean-Michel Fauvergue. 

Les noms des trente députés qui composent cette commission d’enquête ont été rendus publics hier  sur le site de l’Assemblée nationale. Prise en charge des risques psychosociaux, suffisance des moyens humains, niveau des rémunérations, état des bâtiments et matériels… la liste est longue des sujets qui seront abordés selon l’exposé des motifs.

Les réservistes de l’Arme donnent de la voix

L’association de réservistes de la Gendarmerie Anorgend a aussitôt réagi dans un communiqué en demandant que “la réserve militaire de la Gendarmerie” soit “pleinement intégrée dans les travaux de la commission”. Rappelant que les réservistes opérationnels “sont confrontés aux mêmes difficultés que les personnels d’active” et que “la réserve opérationnelle est une variable d’ajustement du programme ‘Gendarmerie nationale'”, l’Anorgend  annonce qu’elle “demandera son audition par la commission et prendra toute sa place dans les débats”. 

Lire aussi sur L’Essor: La vétusté des casernes de Gendarmerie inacceptable pour les sénateurs

Il y a un an, le Sénat s’était déjà emparé de la question du malaise au sein des forces de sécurité intérieure en créant une commission d’enquête sur ce sujet. Le sénateur (LR) de la Moselle François Grosdidier était le rapporteur de cette commission présidée par le sénateur (PS) de la Charente Michel Boutant.  Elle avait rendu son rapport le 3 juillet 2018, regrettant notamment la vétusté du parc immobilier de la Gendarmerie et le manque de véhicules. 

Matthieu Guyot

A voir également

Mercato des généraux: le détail des mouvements estivaux

Le "mercato" des généraux est désormais finalisé. Leurs prochaines affectations sont connues. A ce stade, ce sont 35 généraux qui vont bouger au cours de l'été. Le point sur ces mouvements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *