mardi 17 septembre 2019
Accueil / A la une / Ille-et-Vilaine : deux casernes de Gendarmerie inaugurées à Liffré et Chateaubourg
Inauguration Liffré
La caserne de Liffré a été inaugurée en présence de Jean-Yves le Drian (Photo Gendarmerie Bretagne)

Ille-et-Vilaine : deux casernes de Gendarmerie inaugurées à Liffré et Chateaubourg

Deux casernes de Gendarmerie ont été inaugurées le 31 août en Ille-et-Vilaine : celles de Liffré et de Chateaubourg. Celle-ci porte le nom des gendarmes Didier Curot et Thierry Esnault, tués dans ce département en 1997 à Saint-Didier par un forcené.

La nouvelle caserne de Liffré abrite la brigade territoriale qui est commandée par le le lieutenant Jérôme Quanquoit. Elle a été inaugurée par Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

L’ancien ministre de la Défense, une personnalité bretonne – il a été président de la région – s’est dit “très heureux de voir enfin aboutir ce projet“. Ce dernier avait été lancé par Clément Théaudin, l’ancien maire de la commune, rapporte Ouest France.

Le projet date de 2007. Avec l’augmentation des effectifs, les locaux étaient devenus trop exigus. La ville a investi 60.000 euros pour l’achat du terrain, 1,3 million pour le bâti et 500.000 pour la voirie et les abords.

La présence des gendarmes à Liffré est très ancienne. Elle remonte à 1800 a rappelé le maire, Guillaume Bégué. D’abord accueillis dans le presbytère, ils se sont installés rue de Rennes en 1869 et y sont restés un siècle! En 1970, ils ont emménagé place de la République.

Les gendarmes Curot est Esnault, tués en 1997 honorés

Une deuxième caserne a été inaugurée samedi 31 août, celle de Châteaubourg. Elle porte désormais le nom des gendarmes Didier Curot et Thierry Esnault, tués en 1997 par un forcené en 1997. Les familles étaient d’ailleurs présentes à cette manifestation.

Les gendarmes Didier Curot et Thierry Esnault avaient été tués en service le 5 août 1997. Affectés à la brigade de Châteaubourg, ces gendarmes ont perdu la vie lors d’une intervention sur un différent familial à Saint-Didier. Outre les deux gendarmes, trois autres personnes avaient alors été tuées et deux gravement blessées, au lieu-dit le Val, à Saint-Didier.

Le meurtrier avait été condamné à la prison à perpétuité avec une peine de sûreté de 22 ans. Ce drame a fait l’objet d’une émission avec de nombreux témoignages de Jacques Pradel sur RTL dans L’heure du crime en 2016 (vidéo ci-dessous).

Lire aussi sur L’Essor: La nouvelle gendarmerie de Châteaubourg portera le nom des gendarmes Curot et Esnault

(*) en présence du général Alain Pidoux, commandant de la région, et du colonel Nicolas Garrier, commandant du groupement.

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale (Photo d'illustration S.D/L'Essor).

La succession de Richard Lizurey est ouverte

Après l'adieu aux armes du général d'armée Richard Lizurey, le 15 octobre, qui sera le nouveau directeur général de la Gendarmerie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *