jeudi 23 mai 2019
Accueil / A la une / Haute-Vienne : le GIGN sauve une enfant séquestrée par son père qui s’immole (vidéo)
Photo d'illustration (GIGN).
Photo d'illustration (GIGN).

Haute-Vienne : le GIGN sauve une enfant séquestrée par son père qui s’immole (vidéo)

Un homme, qui retenait en otage sa fillette d’un an jeudi dans un village de la Haute-Vienne est mort après s’être  immolé par le feu. Mais  le GIGN a donné l’assaut et est parvenu à récupérer la fillette.


“Elle ne présente que de très lègères blessures” et a été admise à l’hôpital mère enfant de Limoges pour observation, a précisé la Gendarmerie.

Le forcené retenait depuis le matin sa fillette au domicile de ses beaux-parents à La Roche-L’Abeille, village de 600 habitants à une trentaine de km au sud de Limoges, où il avait fait irruption plus tôt dans la matinée.

Dès que nous avons été contactés par la mère, nous avons déployé un dispositif que nous avons fait monter en intensité au fil de la journée, compte tenu du peu de résultats que nous avions avec le forcené” , explique dans le Populaire du centre le général François Bonavita,  commandant adjoint de la région de Gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine, commandant le groupement de la Haute-Vienne.

Un forcené imprévisible

Dans un premier temps, un périmètre de sécurité a été mis en place  et les négociateurs régionaux sont entrés en action. Mais en vain. Le GIGN a alors été appelé en renfort et a finalement donné l’assaut vers 16H45 et extrait la fillette du domicile.
Un membre du GIGN a été “très légèrement blessé” au cours de l’assaut.
Une enquête a été confiée à la Section de recherche de la gendarmerie de Limoges.

A voir également

Une nouvelle prime de lien au service pour les militaires et gendarmes du corps de soutien

Une prime de lien au service remplacera des primes dans les armées et la prime de fidélisation aux sous-officiers du corps de soutien technique administratif de la Gendarmerie nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !