lundi 28 septembre 2020
Accueil / A la Une / Happle, une héroïne à quatre pattes de la Gendarmerie
Happle et son maître, au centre (Crédit photo: GT/L'Essor).
Happle et son maître, au centre (Crédit photo: GT/L'Essor).

Happle, une héroïne à quatre pattes de la Gendarmerie

En cinq ans d’activité dans la Gendarmerie, elle a sauvé près de 19 vies. Les mérites d’Happle, une chienne de race Saint-Hubert de 6 ans et demi, ont été salués ce jeudi 18 avril. Elle a obtenue le “coup de coeur du jury” à l’occasion de la deuxième édition des trophées des chiens héros.

Organisé par une association, la Société centrale canine, ce trophée a mis à l’honneur cette belle chienne. Elle officie au peloton de surveillance et d’intervention (Psig-sabre) d’Auch, dans le Gers. “C’est une reconnaissance pour le travail, la formation, et pour l’ensemble du groupe qui a travaillé pour la formation d’Happle“, a souligné son maître-chien, l’adjudant David, technicien cynophile.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Aux trophées des chiens héros à Paris avec Happle, un fidèle compagnon des gendarmes qui a touché le jury…#gendarmerie #trophéedeschiens

Une publication partagée par L’Essor de la Gendarmerie (@lessordelagendarmerie) le

Des résultats exceptionnels

Grâce à ses compétences et ses “résultats exceptionnels obtenus” depuis le début de sa carrière, Happle est sortie du lot. “Elle fait honneur à cette race majestueuse qu’est le Saint Hubert, emblématique du pistage de personnes disparues“, ajoute cette association fondée en 1881.

Lire aussi sur L’Essor: Cher : Nylson, deux mois, la nouvelle recrue du groupement 

En 350 missions, Happle, l’un des douze Saint-Hubert opérationnels dans la Gendarmerie, a multiplié les faits d’armes ces dernières années. Ce type de chien est appelé en dernier recours, quand les premières recherches avec d’autres canidés n’ont rien donné. Selon la Société centrale canine, le Saint-Hubert peut en effet suivre une piste d’une semaine, contre deux jours pour les autres races.

En 2017, Happle retrouve ainsi la trace, sept jours après sa disparition, du corps d’un homme recherché. En février 2018, la chienne sauve la vie d’une personne dépressive disparue depuis trois jours. Quelques mois plus tard, en octobre, rebelote: Happle retrouve une femme masquée sous un épais manteau de ronces, qui avait absorbé des médicaments, lui sauvant la vie.

G.T.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *