dimanche 22 septembre 2019
Accueil / A la une / Guyane: des gendarmes et des chasseurs alpins blessés lors de l’éperonnage de leur pirogue (Vidéo)
Fleuve en Guyane Photo d'illustration (D.C/L'Essor).

Guyane: des gendarmes et des chasseurs alpins blessés lors de l’éperonnage de leur pirogue (Vidéo)

Une opération conduite en pirogue dans le cadre de l’opération Harpie a mal tourné. Deux gendarmes mobiles de Maisons-Alfort et deux militaires de Chambéry ont été blessés lors de l’éperonnage de leur embarcation dans le secteur de Maripasoula.

Les faits remontent à la nuit de samedi à dimanche 9 juin. Alors que des gendarmes et des fantassins sont en patrouille sur le Maroni dans le cadre de la lutte contre l’orpaillage, leur pirogue est heurtée par une autre embarcation.  Quatre des cinq occupants, deux gendarmes mobiles de l’escadron 26/1 de Maisons-Alfort et deux chasseurs alpins du 13ème Bataillon de chasseurs alpins (BCA) sont blessés.

Une attaque de pirogue qui n’est pas la première

La pirogue, probablement occupée par des “garimpeiros” a pris la fuite selon le site Guyaweb qui a révélé l’information. Alors que les deux gendarmes sont sortis de l’hôpital, l’un des deux soldats, gravement touché, a été évacué en métropole rapporte Guyane la 1 ère.

Samuel Finielz, le procureur de la République de Cayenne estime dans un communiqué publié mercredi que “l’accident était un”abordage volontaire”.

Une information judiciaire est ouverte du chef de “violences avec arme par destination ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours sur personne dépositaire de l’autorité publique et de non-assistance à personne en danger.”.

La section de Recherches de la Gendarmerie a été saisie de l’enquête.

L’Essor adresse ses voeux de rétablissement aux quatre blessés.

Cette attaque n’est pas la première. En octobre 2017, trois militaires ont été légèrement blessés lors d’une attaque et les gendarmes ont interpellé un orpailleur illégal.

Lire aussi sur L’EssorUne pirogue de militaires et de gendarmes de l’opération Harpie attaquée par des orpailleurs clandestins

A voir également

Une Ferrari, volée la veille, saisie le 13 septembre 2019 dans la égion de Metz, lors d'une opération de la Gendarmerie - Photo OCLDI

Démantèlement d’un réseau de voleurs de voitures de luxe dans l’est

Depuis six mois, ils volaient des voitures de luxe dans l’est et au Luxembourg. Des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *