mardi 22 septembre 2020
Accueil / A la Une / Guadeloupe : un gendarme et sa femme tuent leur agresseur en se défendant
Le bassin paradis est situé près des chutes du Carbet (Photo D.C)

Guadeloupe : un gendarme et sa femme tuent leur agresseur en se défendant

Attaqués jeudi par un homme armé d’une machette, un gendarme en repos et son épouse ont tué leur agresseur. La thèse de la légitime défense est privilégiée par le parquet.  Le militaire est blessé et le couple est en état de choc. 

Nouveau drame de la violence en Guadeloupe quelques jours après la visite du ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve qui a annoncé des renforts dans une île où les meurtres se succèdent à un rythme inquiétant.

Un homme, soupçonné de l’agression d’un gendarme et de son épouse jeudi dans un parc de Guadeloupe, a été retrouvé mort après les faits, a-t-on appris vendredi auprès de Samuel Finielz, procureur de la République de Basse-Terre, qui privilégie la thèse de la légitime défense. Deux enquêtes ont été ouvertes, confiées à la section de recherches de la gendarmerie de Pointe-à-Pitre, “une première enquête criminelle pour tentatives de meurtres et tentative de viol aggravé sur l’une des deux victimes […] et une seconde enquête pour recherche des causes de la mort”, afin d’éclaircir les circonstances du décès, a indiqué M. Finielz à l’AFP.
D’après les éléments recueillis, le gendarme et son épouse étaient “allongés sur les rochers” dans un secteur touristique du Parc des Mamelles, non loin des chutes du Carbet, à Capesterre-Belle-Eau, quand un individu armé d’une “machette” aurait approché la femme, qui “a crié”.

Le bassin paradis est situé près des chutes du Carbet (Photo D.C)
Le bassin paradis est situé près des chutes du Carbet (Photo D.C)

Il y a eu une “première lutte”, le gendarme recevant “un coup sur l’avant-bras droit”, le couple prenant ensuite la fuite, poursuivi par l’homme armé, “sur un terrain escarpé” le long de la rivière.
Au bout d’une “distance certaine”, le gendarme, réalisant que le poursuivant les rattrapait, aurait alors “décidé de faire face à l’agresseur”.
Celui-ci aurait “pris le dessus”, s’emparant d’une pierre de sa main libre pour “tenter de frapper” le gendarme, qui a “appelé son épouse à l’aide” en maintenant la machette à distance de son corps.
Son épouse “vient à son secours et frappe l’agresseur avec une pierre”, a expliqué M. Finielz, puis le couple prend la fuite, avant d’alerter les
secours.

Traités comme des victimes 
L’homme a été retrouvé mort dans cette ravine. Selon M. Finielz, “les constatations faites sur le corps et les pièces à conviction saisies sur lui ne laissent guère de doutes sur ses intentions de violence sexuelle et de meurtre“.
Le couple est “en état de choc”: “Ils sont avant tout des victimes et sont traités comme des victimes”, indique M. Finielz.
Le gendarme souffre de “blessures à l’arme blanche, de coups et de morsures donnés par l’agresseur”. Il doit subir une “intervention
chirurgicale” et bénéficie d’une ITT de “28 jours”.
Une autopsie de l’homme décédé, toujours non identifié vendredi matin, doit avoir lieu mardi.
Avec AFP

Crowdfunding campaign banner

7 Commentaires

  1. Le gendarme à t il bien mesuré le risque qu’ils prenaient avec son épouse ,en s’allongeant sur une pierre au bord d’un ruisseau?
    Le gendarme dit avoir été agressé alors qu’il n’a reçu qu’un coup de machette sur le bras , qui n’a même pas été sectionné. Cela justifiera t il pour les juges une légitime défense?
    La femme n’a QUE failli se faire violer, a t elle bien mesuré le poids de la pierre au regard de ce simulacre somme toute benin.
    Tant de négligences de la part de représentants de l’ordre peuvent elles rester impunies ?
    Autant de questions que le syndicat de la magistrature va se poser et poser à l’audience. Mais moi français, toujours attristé par la mort d’un homme , je félicite ces gendarmes je leur souhaite un total rétablissement et j’espère qu’ils seront officiellement récompensés.
    QUE vivent les gendarmes et tant pis pour les délinquants

    • Catherine Bonnal.

      Monsieur c est un lieu touristique ! Pourquoi se méfier ! Pfffff

      • Didier Chalumeau

        C’était du second degré si vous lisez bien jusqu’au bout.
        Bien cordialement

    • Non mais je rêve la ! Ils n ont pas à ce justifier ! Victimes et innocents !

  2. via

    Il faut espérer qu’ils ne soient pas considéré comme COUPABLES . parce qu’en France la justice part en sucette. Bon courage a eux deux . Et bravo a eux . Grand respect .

  3. MALICIEUX

    Je vis sur cette île, c’est mon île natale et je ne la reconnais plus. Je déteste ce climat de violence, nous vivons enfermés et contraints de se priver d’air pur, de plage, de forêt, de restos, de supermarchés…. pour cause de braquage et autres attaques.
    Et à la maison on se fait cambrioler et attaquer malgré toute sorte de dispositifs de sécurité.
    NOUS EN AVONS MARRE!!! Nous vivons prisonniers dans notre belle île et les délinquants semblent jouir d’un climat de sécurité et d’impunité. A nous le climat d’insécurité…
    Toute perte humaine est toujours une tristesse mais là, non! JE ME RÉJOUIS que cette fois il y ait eu des personnes en mesure de se défendre. Avons nous encore le droit de défendre notre vie????

    J’ai été compagne de gendarme et on ne peut exercer ce métier en Guadeloupe sans s’accorder des pauses salutaires en pleine nature. C’est encore plus dur pour eux que pour nous.
    Donc un gros soutien à ces victimes et un agresseur de moins!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *