jeudi 27 juin 2019
Accueil / A la une / Grosse opération anti drogue en Corse avec 150 gendarmes et un commando héliporté du GIGN (actualisé)
Photo d'illustration (GIGN).
Photo d'illustration (GIGN).

Grosse opération anti drogue en Corse avec 150 gendarmes et un commando héliporté du GIGN (actualisé)

Photo d'illustration (GIGN).
Photo d’illustration (GIGN).

Actualisé le 15 février – Une très grosse opération de la Gendarmerie avec 150 militaires, dont une cinquantaine du GIGN pour une intervention héliportée nocturne, a été menée en Haute-Corse dans le Niolu dans la nuit de samedi à dimanche.  Les gendarmes ont encerclé le petit village de montagne de Corscia, un nid d’aigle, pour conduire la troisième phase d’interpellations, au terme d’une enquête d’un an et demi ayant abouti au démantèlement d’un trafic international de stupéfiants depuis l’Espagne et l’Hexagone vers la Corse. Des gendarmes du GIGN, spécialisés dans l’observation, avaient auparavant fait plusieurs séjours dans la zone. Lors de l’intervention, des membres du GIGN de la force d’intervention se sont déployés, à la corde lisse, depuis quatre hélicoptères sur trois objectifs afin d’interpeller les suspects.

Plusieurs membres d’une famille corse bien connue étaient ciblés par les enquêteurs de la section de recherches de la Corse précise Corse Matin.

Conduites sur commission rogatoire d’un juge de Bastia, les deux premières phases d’interpellation ont été conduites fin janvier en Espagne et vendredi dernier en Balagne, et sur le continent, à Paris et en Poitou-Charentes. Le trafic concerne du cannabis.

Dix personnes ont été mises en examen a indiqué vendredi la procureure de Bastia.
Au total, 17 personnes ont été arrêtées, dix ont été mises en examen par un juge d’instruction de Bastia et deux autres doivent être présentées  dans les prochains jours sur la base d’un mandat d’arrêt européen et d’un mandat d’amener,  a précisé Mme Tharot dans un communiqué.

D.C et P.M.G

 

A voir également

Jacques-Charles Fombonne, un ancien gendarme élu président de la SPA

Un ancien officier de Gendarmerie, le général (2S) Jacques Fombonne, a été élu le 22 juin président de la Société protectrice  des animaux (SPA). Il était président par intérim depuis un an. Son mandat est de trois ans.

Un commentaire

  1. Cette intervention des forces de l’ordre est spectaculaire certes mais concernant ce fléau n’y aurait il pas plus à agir pour mettre un terme à la culture du chanvre dans le Rif marocain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !