lundi 28 septembre 2020
Accueil / A la Une / Grogne des policiers : le général Lizurey a réuni les commandants de région et leurs conseillers concertation
Le général de corps d’armée Richard Lizurey a été nommé directeur général de la gendarmerie nationale mardi lors du Conseil des ministres, succédant à Denis Favier. (Crédit photo : Major Fabrice Balsamo Sirpa gendarmerie)
Le général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale (Crédit photo : Major Fabrice Balsamo Sirpa gendarmerie)

Grogne des policiers : le général Lizurey a réuni les commandants de région et leurs conseillers concertation

Version actualisée

Le général d’armée Richard Lizurey a échangé jeudi par visioconférence avec les commandants de région et leurs conseillers concertation dans le cadre du mouvement de grogne des policiers à la suite de l’agression des policiers à Viry-Châtillon.

La direction de la Gendarmerie estime en effet que les  gendarmes, tout comme les policiers, sont exposés à des risques importants. La DGGN est donc « pleinement associée », a dit le général Lizurey,  aux travaux lancés par le ministre et doit formuler des propositions dans le même calendrier que la police nationale.

Lundi, des réunions seront organisées, sous l’égide des préfets de département, avec les représentants de la police nationale. En parallèle, le DGGN a demandé aux commandants de groupement de conduire localement un cycle de concertation afin de faire remonter, début décembre, les propositions sur la protection des personnels et la valorisation de leur travail.

Bernard Cazeneuve s’adresse aux gendarmes 

Ce vendredi, le ministre de l’Intérieur a adressé un courrier au général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale, pour exprimer son soutien, sa reconnaissance et sa considération “aux gendarmes de France, d’active et de réserve, qui œuvrent pour la protection et la sécurité des Français.”

Dans ce courrier, Bernard Cazeneuve écrit notamment “Tout comme moi, les Français pnt conscience des conditions difficiles, éprouvantes et m^me éreintantes, dans lesquelles les gendarmes et les policiers accomplissent leurs missions dans ce contexte tendu. Tout comme moi, les Français ont une totale confiance en leurs gendarmes et leurs policiers, et ils savent pouvoir compter sur eux car ils constatent les risques qu’ils prennent pour que triomphent l’ordre et la justice. Je n’oublie pas les événements de Roye, de Moirans,  du Val-d’Oise et, plus récemment, de Saint-Laurent-du-Maroni.”

Évoquant le plan pour la sécurité publique qui sera mis en place dès le mois prochain, Bernard Cazeneuve explique “Ce plan visera notamment à assurer la poursuite et l’amplification de la remise à niveau des véhicules et des matériels et, en particulier, des équipements de protection. La gendarmerie nationale prendra toute sa part aux réflexions qui présideront à ce plan et sera en mesure d’exprimer ses attentes et ses besoins.”

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. Oliv

    Ha ha! Notre cdt de groupement (meuse) nous a envoyé un message collectif de mise en garde, pour ne pas nous associer aux policiers…et c’est donc lui qui va défendre nos intérêts! !!??? Un pansement (de plus) sur une jambe de bois vermoulue…

  2. Nando13

    Mais zut à la fin, le matériel et la protection c’est bien, mais ce sont les “chances pour la France” qu’il faut enfermer, et condamner systématiquement et lourdement tout individu qui s’en prend aux forces de l’ordre et aux pompiers. Pour l’instant ce sont les policiers les victimes, mais si ça continue, ils vont sortir l’artillerie et là il ne faudra pas venir les chercher des poux dans la tête, car ce gouvernement risquerait un sacré problème
    Je me demande si ceux qui nous gouvernent ont un cerveau ou un pois chiche; ce n’est pourtant pas difficile à comprendre, mais eux non !!!!

  3. jmpbea

    Ils promettent…mais seront débarqués dans 8 mois….où est la réalité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *