jeudi 12 décembre 2019
Accueil / A la une / Grenelle des violences conjugales: 400 gendarmeries et commissariats seront inspectés
Au Centre national de la formation à la police judiciaire (CNFPJ), en octobre 2018 (Crédit photo: GT/ L'Essor).
Au Centre national de la formation à la police judiciaire (CNFPJ), en octobre 2018 (Crédit photo: GT/ L'Essor).

Grenelle des violences conjugales: 400 gendarmeries et commissariats seront inspectés

Audit en vue pour près de 400 gendarmeries et commissariats. Le Premier ministre a annoncé cette inspection à l’occasion du Grenelle des violences conjugales.

En matière de réception de victimes de violences conjugales, “collectivement, nous n’avons pas fait le nécessaire pour que la bonne réponse soit donnée“, déplore Edouard Philippe, ce mardi 3 septembre 2019. L’audit va concerner près de 400 gendarmeries et commissariats. L’inspection se focalisera sur “la façon dont les femmes victimes de violences conjugales sont accueillies”.

Le but de cet audit ? “Identifier très précisément les dysfonctionnements“, souligne le chef du gouvernement. L’audit doit également permettre de donner des pistes d’une nouvelle organisation. En tout, l’accueil de 500 victimes sera évalué.

Le Creogn réfléchit aux violences conjugales

Le centre de recherches de l’école des officiers de la Gendarmerie (CREOGN) vient justement, sur ce sujet, de publier une note de réflexion sur l’intervention des gendarmes et des policiers. L’auteur, le lieutenant-colonel Jean-Marc Jaffré, y revient notamment sur l’accueil.

Lire aussi sur L’Essor: Ille-et-Vilaine : médecins et gendarmes main dans la main face aux violences familiales

“La situation de ces victimes impose un lieu d’accueil loin de toute agitation”, note-t-il. De même, poursuit l’officier, cette situation “exclut toute question abrupte“. Une prévenance qui peut aller jusqu’à laisser le choix de l’enquêteur ou à proposer de revenir plus tard. “Certaines situations montrent un besoin de formation non seulement des personnels d’accueil mais également de l’encadrement qui peut être perfectible, tant dans le contrôle que dans la sensibilisation à ce phénomène“, ajoute-t-il.

G.T.

A voir également

Photo d'illustration (Crédit photo: MG/L'Essor).

Retraites : Edouard Philippe conforte l’exception des gendarmes

En matière de retraites, les gendarmes devraient conserver ″leurs dérogations″. C’est ce qu’a réaffirmé Edouard Philippe, le Premier ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *