mercredi 29 janvier 2020
Accueil / A la une / Gilets jaunes : l’engagement impressionnant des gendarmes mobiles à Paris
Un escadron de gendarmerie mobile au printemps 2019 à Paris. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/ L'Essor).
Un escadron de gendarmerie mobile au printemps 2019 à Paris. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/ L'Essor).

Gilets jaunes : l’engagement impressionnant des gendarmes mobiles à Paris

Jusqu’à 40 escadrons de gendarmerie mobile (EGM) engagés le même jour à Paris. Un an après le début de la crise, il est possible de dresser un premier bilan de l’engagement des gendarmes mobiles à Paris, du 17 novembre 2018 au 25 mai 2019.

Les militaires ont en effet été massivement engagés dans la capitale pendant les pics de violences survenus lors de manifestations des Gilets jaunes C’est le constat à L’Essor du général (2S) Bertrand Cavallier, spécialiste du maintien de l’ordre. Au plus fort de ces épisodes, en décembre 2018 et le 1er Mai 2019, le nombre ses escadrons de gendarmerie mobile (EGM) a en effet largement dépassé la trentaine de la capitale. Soit près du tiers des effectifs de la mobile. Le général Cavallier, ancien commandant du centre national d’entraînement des forces de Gendarmerie (CNEFG) de Saint Astier (Dordogne) a en effet relevé la présence de 37 EGM le 8 décembre 2018, de 35 EGM le 15 décembre 2018 et de 37 le 20 avril. Avec un pic de 40 EGM, le 1er-Mai 2019.

Lire aussi sur L’Essor: Les Gilets jaunes, retour sur un an d’une mobilisation hors norme (dossier)

109 EGM et 60 CRS

D’autres chiffres, provenant d’une source différente, portent sur l’utilisation de grenades (lacrymogènes et de désencerclement) et de lanceurs de  balles de défense (LBD), toujours à Paris, par les EGM. Ainsi, le 1er décembre 2018, les mobiles ont tiré 3.800 grenades et 89 balles de défense à Paris. Et 1.600 grenades et 150 balles de défense (sur un total de 1.000 tirées par l’ensemble des forces de sécurité), le samedi suivant 8 décembre. Mais seulement 302 grenades le 1ER-Mai et une seule balle de défense. Entre le 17 novembre 2018, naissance du mouvement des Gilets jaunes et le 25 mai 2019, les gendarmes mobiles ont effectué un total de 328 tirs de LBD seulement à Paris.

Lire aussi sur L’Essor: Info L’Essor – Gilets jaunes: seuls 10% des tirs de LBD 40 ont été effectués par des gendarmes

Les forces mobiles comptent 60 compagnies républicaines de sécurité (CRS, une compagnie = 130 policiers) , les 109 EGM (un escadron = 110 gendarmes). Elles constituent une réserve gouvernementale d’unités spécialisées dans le maintien et le rétablissement de l’ordre public. Elles sont projetables sur l’ensemble du territoire national afin de faire face à tous types de troubles à l’ordre public. L’unité de coordination des forces mobiles (UCFM), rattachée aux directeurs de la Police et de la Gendarmerie, répartit CRS et EGM en fonction des missions et des demandes des préfets. A Paris, c’est le préfet de police est responsable du maintien de l’ordre et du bon déroulement des manifestations.

PMG

2 Commentaires

  1. Un escadron en M.O c’est combien d’hommes sur le terrain ???????

    • Eugène

      Moi j’ai aussi une réponse..une compagnie de CRS, c’est 60/70 collègues avec le casque sur la tronche…lors d’un MO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *