dimanche 9 août 2020
Accueil / A la Une / Gérald Darmanin remplace Christophe Castaner au ministère de l’Intérieur
Le nouveau ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, fin 2019 au Sénat. (M. GUYOT/ESSOR)
Le nouveau ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, fin 2019 au Sénat. (M. GUYOT/ESSOR)

Gérald Darmanin remplace Christophe Castaner au ministère de l’Intérieur

Gérald Darmanin en rêvait, c’est désormais chose faite. L’ancien ministre de l’Action et des comptes publics remplace Christophe Castaner à la Place Beauvau.

Le nom du jeune maire de Tourcoing (Nord) faisait partie des candidats pressentis pour devenir ministre de l’Intérieur. Si sa candidature avait du poids, le nordiste traînait un nouveau boulet judiciaire depuis quelques semaines. La cour d’appel de Paris a en effet ordonné le 9 juin la reprise des investigations concernant une accusation de viol – le parquet avait demandé un classement sans suite.

Lire aussi: Christophe Castaner, un ministre de l’Intérieur plombé par ses boulettes

Christophe Castaner, fin 2019, au Sénat (M. GUYOT/ESSOR)
Christophe Castaner, fin 2019, au Sénat (M. GUYOT/ESSOR)

C’est un “grand honneur, pour le petit-fils d’immigré que je suis, d’être nommé ministre de l’Intérieur de notre beau pays”, a indiqué Gérald Darmanin sur Twitter. Le nouveau locataire de la Place Beauvau en a profité pour saluer l’action de son prédécesseur. Ce dernier a, explique-t-il, “mené une action courageuse et déterminée au service de la protection de nos concitoyens”.

Côté ministère des Armées, pas de changement pour les gendarmes. C’est toujours Florence Parly qui est la ministre. Mais la grande surprise de ce remaniement est à chercher du côté du ministère de la Justice. C’est l’avocat Eric Dupond-Moretti qui prend la Place Vendôme. Une surprise et un pari risqué. La robe noire est réputée pour ses relations houleuses avec certains magistrats.

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Benard Atlan

    Dans ces citées sans âme.
    De pauvres gens versent des larmes.
     
    Ils sont seuls et vieux.
    Et n’ont bien sur rien d’mieux.
    
    Que cet espace sans joie
    Ou ne règne qu’une loi
     
     
    Celle des bandes de voyous
    Qui balancent des cailloux
     
    Sur ces pompiers et policiers.
    Venus aider ces suppliciés.
     
    Ces pauvres gens otages.
    De ces bandes de sauvages.
     
    Qui veulent garder dans l’ombre.
    Tous ces trafics bien sombres.
     
    C’est dans notre belle France
    Celle de notre enfance
     
    Que ces choses très graves
    De braves gens entravent.
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *