vendredi 4 décembre 2020
Accueil / A la Une / Gérald Darmanin rend hommage à Mélanie Lemée pour son premier déplacement chez les gendarmes
Gérard Darmanin, le 7 juillet 2020 (Capture d'écran BFMTV).
Gérard Darmanin, le 7 juillet 2020 (Capture d'écran BFMTV).

Gérald Darmanin rend hommage à Mélanie Lemée pour son premier déplacement chez les gendarmes

Après s’être rendu au commissariat des Mureaux (Yvelines), le nouveau ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin se rend ce mardi à la brigade de Port-Sainte-Marie, dans le Lot-et-Garonne.

C’est la commune où est morte Mélanie Lemée, la jeune gendarme victime ce week-end d’un chauffard. Elle servait dans la brigade, voisine, d’Aiguillon. Ce sera la première rencontre du nouveau locataire de la Place Beauvau avec les gendarmes. C’est également son premier déplacement en région. Nommé lundi, Gérald Darmanin est assisté à l’Intérieur par Marlène Schiappa, nouvelle ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

Les gendarmes observent l’arrivée de Gérald Darmanin avec réserve. “Dans mon unité, tout le monde est content que Christophe Castaner soit parti”, indique à L’Essor un gendarme départemental. Par contre, les militaires restent neutres sur le nouveau ministre, demandant à voir. “Le prédécesseur de Gérald Darmanin était cramé par une succession de maladresses, mais qui ne visaient pas vraiment la Gendarmerie”, remarque également un ancien haut gradé. Ce dernier s’interroge cependant sur la connaissance de l’Arme du nouveau ministre.

Lire aussi: Gérald Darmanin remplace Christophe Castaner au ministère de l’Intérieur

Donner les moyens

“C’est un homme politique d’expérience qui connaît bien les arcanes des gouvernements, note le président de GendXXI, Frédéric Le Louette. Après la crise du covid qui a laissé des traces budgétaires, le combat du ministre de l’intérieur sera très important.” De son côté, la fédération nationale des réservistes Anorgend a salué la nomination du nouveau ministre. Et l’organisation de réservistes de rappeler les chantiers en cours. Ce sont notamment les travaux sur le livre blanc, le continuum de sécurité, ou encore la loi de programmation. “Pour que la réserve opérationnelle de la Gendarmerie contribue pleinement à la production de sécurité, il est nécessaire que le nouveau ministre soit en mesure de donner les moyens juridiques et budgétaires nécessaires à l’équipement, à la formation des réservistes et à la réalisation des renforts”, rappelle enfin l’Anorgend.

(Article mis à jour ce mercredi 8 juillet: le ministre s’est rendu à la brigade de Port-Sainte-Marie et non celle d’Aiguillon comme indiqué par erreur dans un premier temps).

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.