samedi 26 septembre 2020
Accueil / A la Une / GendXXI appelle à la gratuité des transports en Île-de-France pour les gendarmes
Photo d'illustration : des usagers des transports en région Île-de-France. Crédit photo: SNCF / © Philippe Fraysseix.
Photo d'illustration : des usagers des transports en région Île-de-France. Crédit photo: SNCF / © Philippe Fraysseix.

GendXXI appelle à la gratuité des transports en Île-de-France pour les gendarmes

GendXXI interpelle la région Île-de-France sur la gratuité des transports pour les gendarmes. Crédit photo: SNCF / © Philippe Fraysseix.
GendXXI interpelle la région Île-de-France sur la gratuité des transports pour les gendarmes. Crédit photo: SNCF / © Philippe Fraysseix.

Les gendarmes ne veulent pas être les oubliés de la sécurité des transports franciliens. L’association professionnelle nationale des militaires (APNM) de la Gendarmerie GendXXI annonce sur Facebook, le 15 mai, avoir saisi le conseil régional d’Île-de-France sur la question de la gratuité des transports. Cette demande est pour l’heure restée sans réponse.

Le 13 mars, le syndicat des transports d’Île-de-France a en effet annoncé l’extension de la gratuité des transports franciliens à tous les policiers nationaux de la région « afin de renforcer la sécurité dans les transports en grande couronne ».

Une convention, renouvelée à l’automne 2016, prévoyait jusqu’ici des facilités de circulation pour les 30.000 policiers de Paris et de la petite couronne. Cette extension de la gratuité aux 9.000 policiers de la grande couronne est estimée à 7 millions d’euros.

Deux courriers de GendXXI

Dans deux courriers, envoyés en janvier et en mars à Valérie Pécresse, la présidente du conseil régional d’Île-de-France, GendXXI s’interroge sur l’application de cette mesure aux militaires de la gendarmerie.  « En effet ces derniers, également acteurs de la sécurité en Île-de-France sont amenés à utiliser ces mêmes réseaux de transport et contribueraient fortement à la sécurité générale », souligne GendXXI. L’association estime que « l’exclusion des militaires de la gendarmerie du dispositif paraît contre-productive ».

Contactée par « L’Essor », la région Île-de-France précise avoir bien reçu la demande de GendXXI, une demande en cours d’examen. « La présidente Valérie Pécresse est très sensible à la question de la sécurité dans les transports et aux actions des gendarmes », ajoute la collectivité territoriale. La région indique également s’intéresser aux questions du financement de la rénovation des casernes et à la sécurisation des familles de gendarmes.

Gend XXI rappelle que les gendarmes ont été pris en compte par la région Auvergne-Rhône-Alpes qui a mis en place un dispositif similaire. Depuis le 1er janvier 2017, les policiers nationaux et les gendarmes bénéficient dans cette région de la gratuité des transports sur l’ensemble du réseau TER « afin de renforcer la sécurité à bord des trains ». Les régions Normandie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, ont également été sollicitées sur cette question par GendXXI. Ces collectivités locales ont indiqué en réponse qu’elles étudiaient cette demande.

Depuis l’automne 2015, en raison de la menace terroriste, les policiers nationaux et les gendarmes sont autorisés, sous certaines conditions, à porter une arme hors service.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *