vendredi 4 décembre 2020
Accueil / A la Une / Gendarmes renversés dans le Rhône : deux ans ferme pour le passager d’une voiture
Illustration (SD/L'Essor).

Gendarmes renversés dans le Rhône : deux ans ferme pour le passager d’une voiture

Le passager et le conducteur d’une voiture ayant fauché deux gendarmes à Anse (Rhône) il y a un an sont condamnés à deux ans ferme et six mois avec sursis. C’est le passager qui a donné l’ordre de foncer sur les militaires. C’est du moins ce qu’estime le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône qui vient de juger l’affaire ce 22 octobre.

Lire aussi sur L’EssorMenacé, un gendarme du Rhône tire à 4 reprises sur un véhicule

Le Progrès retrace les faits remontant au 27 octobre 2018.

Ce jour là, Abd-El-Rahmane Kerfah se rend à la brigade de Gendarmerie d’Anse pour signer un document dont il ignorait la nature. Il apprend qu’il s’agit d’un mandat de recherche le concernant..

Au prétexte de devoir contacter son avocat au téléphone, le prévenu s’enfuit. Il monte dans la voiture conduite par son neveu laquelle démarre en trombe. Deux gendarmes s’interposent alors, mais le véhicule fonce..renversant les deux militaires. Ceux-ci, se voient prescrire 4 et 5 jours d’ITT. Quelques minutes plus tard, un barrage de police intercepte le véhicule à Saint-Germain-au-Mont d’Or.

A l’audience, le prévenu de 34 ans,  qui comparaît détenu, assure seul sa défense, son avocat étant retenu à Bordeaux.

Détenu pour tentative d’assassinat

Son neveu, A.B, âgé de 21 ans, cité pour les mêmes violences, n’est pas présent.

Pour l’un des gendarmes blessés, c’est le passager  qui a donné l’ordre de foncer. “Je suis formel. J’ai lu sur les lèvres de Kerfah : Allez, on y va” assure t-il à la barre.

Le prévenu conteste cette version. A la question du président :  “Pourquoi ne pas avoir fait demi-tour lorsque vous avez pris le volant, un peu plus loin ?”. “Parce que je n’avais pas remarqué que les gendarmes avaient été renversés”, rétorque cet homme de 34 ans.

En détention provisoire à Corbas pour tentative d’assassinat Abd-El-Rahmane Kerfah écope d’une peine supérieure aux  réquisitions du parquet. Outre le mandat de dépôt à la barre, le tribunal annule son permis et alloue 3500 de dommages et intérêts à l’un des gendarmes. Son casier judiciaire comporte 17 condamnations..

Le tribunal inflige au neveu six mois d’emprisonnement avec sursis avec confiscation de sa voiture. La juridiction le condamne aussi à une amende de 2 000 €, et à l’annulation de son permis de conduire avec interdiction de le repasser avant six mois.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.