jeudi 18 juillet 2019
Accueil / A la une / Gendarmes et policiers interdits d’exercer : M° Liénard, l’avocat des forces de l’ordre regrette “un formatage idéologique chez certains magistrats” 
M° Liénard, un ténor du barreau du côté des forces de l'ordre! (Photo DR)

Gendarmes et policiers interdits d’exercer : M° Liénard, l’avocat des forces de l’ordre regrette “un formatage idéologique chez certains magistrats” 

Un gendarme sévèrement condamné à trois mois avec sursis, six mois d’interdiction d’exercer et inscription au casier judiciaire, pour une gifle et des menaces à un mineur qui avait importuné sa femme. Cinq ans d’interdiction avaient été requis contre lui ! Une gendarme du Gard autorisée par la cour d’appel à exercer mais sans arme après avoir mortellement atteint un délinquant ayant forcé un barrage. Elle risque la cour d’assises. Les exemples de mesures coercitives prises à l’encontre des gendarmes se multiplient ces dernières années alors qu’elles étaient exceptionnelles avant.

Lire aussi sur L’Essor : 3 mois avec sursis, 6 mois d’interdiction d’exercer et inscription au casier judiciaire pour le gendarme ayant giflé un mineur qui s’en était pris à son épouse

L’Essor a demandé son avis à l’une rares figures des prétoires à revendiquer haut et fort la défense des forces de l’ordre, M° Laurent- Franck Liénard.
Âgé de 52 ans, ce spécialiste de la légitime défense, titulaire de deux DESS dont l’un en ingénierie de la sécurité, est avocat depuis 26 ans au barreau de Paris.
Il a défendu la “bagatelle” de 2000 membres des forces de l’ordre dont 30 % de gendarmes environ.

Lire aussi sur L’EssorLa gendarme du Gard auteur d’un tir mortel sur un chauffard autorisée à exercer mais sans arme

L’avocat, qui défend notamment les militaires de l’antenne GIGN de Tours qui viennent d’obtenir un non-lieu pour avoir tué un détenu gitan en cavale, a aussi assisté à Mayotte le premier gendarme jugé aux assises pour un tir de flashball ayant éborgné en 2011 un enfant de 11 ans. Encourant 15 ans de réclusion criminelle, il avait comparu libre et avait été condamné à deux ans de prison avec sursis. “Aucun de mes clients n’a été incarcéré ne serait-ce qu’une journée” souffle ce capitaine de réserve opérationnelle de la Gendarmerie – il a suivi les EOR dans l’arme du Train- qui a une empathie non feinte pour les forces de l’ordre.

Lire aussi sur L’Essor : Mayotte : prison avec sursis pour un gendarme ayant blessé un enfant au flashball

Laurent-Franck Liénard n’est pas un adepte de l’eau tiède et son discours tranche avec le politiquement correct.

“Ca se durcit vraiment depuis un moment au niveau du cadre légal de l’usage des armes. Policiers et gendarmes sont désormais systématiquement présumés coupables avant d’être jugés et le contrôle judiciaire, qui doit être l’exception et être motivé par une vraie nécessité judiciaire, sert plus à infliger une première peine avant jugement, c’est ni plus ni moins que de l’abus de pouvoir”

Lire aussi sur L’EssorInfo L’Essor : Détenu gitan en cavale tué près de Blois: non lieu pour deux gendarmes de l’antenne GIGN de Tours

La chaîne pénale déraille et les délinquants jouissent d’une totale impunité. Je ne compte plus les dossiers de policiers frappés par des délinquants multirécidivistes” tempête l’avocat qui cite l’exemple d’un délinquant de Mantes-la-Jolie qui cumule 61 mentions au fichier TAJ ( traitement des antécédents judiciaires) et 30 au casier judiciaire ! “Dans n’importe quel pays, il serait durablement en prison, en France il est dehors et frappe les policiers ! ” tonne M° Lienard. Pour lui, la situation de la justice en France est due à un ensemble de facteurs.

“Le système carcéral est défaillant, mais il y surtout la culture de l’excuse et ce qui semble être un formatage idéologique chez certains magistrats. L’école nationale de la magistrature doit avoir sa part de responsabilité dans ce constat

dit l’avocat en concédant “qu’il y a parmi les jeunes magistrats une volonté de bien faire”.
L’avocat qui dénonce une “victimisation du délinquant” estime que “le monde judiciaire marche à contre-valeur, les policiers sont les méchants et les délinquants les gentils”.

“Ce que je constate au quotidien, ce sont deux mondes séparés. Pour le policier ou le gendarme, le magistrat est un extra-terrestre” martèle encore le pénaliste qui déplore “l’ignorance des magistrats quant au réel travail des forces de l’ordre”.
“Le résultat est que les délinquants sont de plus en plus violents, ils ne sont pas réellement sanctionnés et en prison, ils organisent leurs trafic avec leurs téléphones portables. Il n’y a plus de réelle pénibilité de la peine et l’aménagement est inutilement systématique” analyse cet avocat qui redoute une “société qui bascule dans l’ultra violence”.

Constat sans appel et inquiétant d’un praticien du droit confronté à la réalité du terrain.

Propos recueillis par D.C

A voir également

Mercato des généraux: le détail des mouvements estivaux

Le "mercato" des généraux est désormais finalisé. Leurs prochaines affectations sont connues. A ce stade, ce sont 35 généraux qui vont bouger au cours de l'été. Le point sur ces mouvements.

7 Commentaires

  1. Martin

    DE mon temps le gendarmes était quelqu’un de craint et respectait
    J ai 70 à est je ne avait jamais vu un gendarme condamner comme fait la justice fait actuellement
    On n est pas gendarmes pour le salaire mais par vocation petite citation
    Un jour le christ regardas le salaire d un gendarme
    Il se retournant et se mis à pleurer

  2. alain Guerinot

    Je suis de l’avis de maître Lienard
    Et pour moi l’état et surtout le monde justicier doit réagir très vite avant que la racaille prenne le dessus des forces de l’ordre de plus les parents des jeunes délinquants doivent être mis en examen pour faire car l’éducation des enfants et un devoir
    Mais nous sommes dans une société où tout le monde est beau et mignon et surtout avec une minorité qui ce veut au dessus de la loi
    Et bien moi je soutient les forces de l’ordre et quand je me fait contrôler pas de probleme pour moi
    Je suis pour l’ordre et le respect de nos lois et la enfin la vie en communauté sera possible
    Bon courage à nos gendarmes et policiers

  3. claude combes

    “Chez certains magistrats “… seulement ?
    On fait semblant de découvrir subitement que le feu brûle , que l’eau mouille …

    Regardez autour de vous. On fait du détricotage depuis des années . On inverse nos valeurs , on détruit notre pays, notre civilisation , tout ce qui a fait que notre France a rayonné dans le monde .

    Il y a peu , notre pays était classé au cinquième rang des nations du monde . Nous sommes désormais septième …

    Alors , après tout cela , si les policiers et les gendarmes méprisés par le pouvoir et les juges politisés ne comprennent pas que la coupe est pleine …

    Que voulez vous que je vous dise de plus ?

    Nous feignons d’ignorer que le juge influencent et ont pour ambition de diriger sinon le monde , mais bien notre pays ; Et les exemples sont multiples . Du traitement dégueulasse de Sarkozy à Marine Le Pen en passant par Fillon et Mélenchon. A l’inverse , on peut constater que tous ceux qui , proches du pouvoir ont des casseroles collées au c. n’intéressent pas nos juges du mur des cons…

  4. Yves MEURET

    Tout à fait d’accord avec Me Lienard, désolé de le constater mais les magistrats ne sont plus des gens objectifs.
    Une société qui ne respecte plus ses forces de l’ordre est une société en perdition, nous y allons tout droit!

  5. Landais

    Il est inadmissible que certains delinquants ressortent de chez le juge d’instruction avant les policiers ou les gendarmes qui les ont conduit. Comme cela ils peuvent à nouveau violenter en toute impunité verbalement ou physiquement les forces de l’ordre !!!!

    La justice est en train de se discréditer auprès de la population saine de ce pays!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *