lundi 14 octobre 2019
Accueil / A la une / Gendarmes agressés à Ouvéa : prison ferme pour six individus (Vidéo)

Gendarmes agressés à Ouvéa : prison ferme pour six individus (Vidéo)

Six jeunes, qui avaient sauvagement agressé, lundi,  deux gendarmes à Ouvéa en Nouvelle-Calédonie, ont été condamnés vendredi à des peines de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nouméa. Le principal mis-en-cause ayant frappé à coups de pierre une adjudante-chef a écopé de 4 ans de prison ferme, dont un an avec sursis.

Lire aussi sur L’EssorOuvéa (Nouvelle-Calédonie) : des gendarmes agressés, une sous-officière sérieusement blessée

Un comparse qui avait asséné un coup de poing au visage d’un gendarme mobile s’est vu condamner à 3 ans de prison ferme, dont six mois avec sursis. Le militaire avait riposté au coup en utilisant sa bombe lacrymogène.

Les quatre autres prévenus ont écopé de 24 mois de prison, dont la moitié avec sursis.

Le procureur de la République avait requis des peines de trois ans de prison dont six mois avec sursis pour les deux principaux mis en cause. Pour les quatre autres, il avait réclamé trente mois de prison dont douze avec sursis mise à l’épreuve.

Le tribunal est au delà des réquisitions pour le principal prévenu.

L’adjudante-chef  blessée témoigne

Selon Les Nouvelles Calédoniennes, ces jeunes ont présenté à la barre “des regrets et des excuses” aux militaires. Ils ont évoqué “l’alcool”, “la colère”, “l’effet de groupe”. “Un cousin s’est fait poignarder il y a un mois. On voulait en découdre avec la famille, la tribu. Puis tout à dégénéré avec les gendarmes”, a raconté l’un d’entre eux.

L’adjudante-chef  blessée et dont l’état de santé s’améliore, a témoigné devant le tribunal.

Citée par le journal local, elle a fait part de son  “son stress” et sa “peur ”

Je ne sais pas ce qui aurait pu nous arriver si on avait pas eu l’aide de nos collègues. Ils auraient pu nous tuer”

L’adjudante-chef devant le tribunal.

Les suspects avaient non seulement frappé les gendarmes, mais aussi incendié leur véhicule et volé un gilet pare-balles.

Le général Christophe Marietti, Comgend de Nouvelle-Calédonie, s’est rendu au procès afin de soutenir les gendarmes.

D.C

 

A voir également

Le port autonome de Papeete sur l'île de Tahiti (Ph: Rbouissou/CC BY-SA 3.0)

Panne de courant à Tahiti: les gendarmes sur le pont

Une panne de courant a touché Tahiti, la principale île de la Polynésie française. Gendarmes et policiers ont dû gérer la circulation, faute de feux tricolores

5 Commentaires

  1. Freddy

    C’est tout ??????
    Ils agressent nos forces de l’ordre avec une arme ; délit passible d’une peine de 10 ans d’emprisonnement, ils détruisent une voiture de gendarmerie par incendie (moyen dangereux) ; autre délit punit de 10 ans d’emprisonnement et ils ne prennent que 2 à 4 ans ferme ???
    En matière de violence, l’alcool est une circonstance aggravante.
    Je ne sais ce qui se passe dans notre pays mais la justice est particulièrement laxiste…
    Tout est fait en faveur des délinquants et criminels, tout ça au détriment des victimes…
    A vouloir acheter la paix sociale, on va finir dans la décadence…
    Heureusement que les militaires n’ont pas tiré pour se défendre sinon ce sont eux qui se seraient retrouvés sur le banc des mis en causes.
    C’est vraiment n’importe quoi…

    Prompt rétablissement à cette militaire.

    • Dr Le Lann

      L’alcoolisation excessive est un phénomène d’une déconcertante banalité en Nouvelle Calédonie et ce depuis l’arrivée des premiers Français « colonisateurs » cette mise à disposition des habitants était destinée au départ à assurer une sorte de « paix » sociale, sauf que les excès entraînent régulièrement sur ce territoire des dérapages sérieux tant dans les accidents de la circulation que dans des bagarres parfois sanglante le tout accompagné d’un absentéisme important.
      Les gendarmes mutés sur ce territoire doivent être informés de cette réalité, j’espère que l’adjudante-chef se rétablira sans séquelles, mon soutien à ces militaires que j’ai eu l’honneur de soutenir entre 1986/88

  2. claude 34

    Tout à fait d’accord avec vous , Freddy.
    Et je dirais même plus -comme dirait l’autre- mais ayant passé plusieurs années sur le cailloux , je ne donnerai pas le fond de ma pensée sur le sujet ni sur l’avenir de cette île.
    Ce qui me hérisse le poil , au passage , c’est de lire : Adjudante -chef concernant une personne dont le grade est Adjudant-chef .
    Et alors , quand j’ai lu : Une ” SOUS- OFFICIERE ” , je me suis dit qu’heureusement , la retraite m’ évitait de rencontrer ce genre de gendarme …
    Et je me dis également que vous , qui êtes encore actifs et peuvent vous faire entendre , réagissez face à ces con..ries récurrentes .

  3. Petracca

    Tout à fait d’accord avec toi Freddy.

    La justice Française est très laxiste…. elle n’aide pas du tout nos Forces de l’ordre.
    Au contraire , un voleur … un violeur…. un assassin… sont favorisés par cette justice.
    Aujourd’hui, la peur du “gendarme” n’existe plus , il n’y a plus de Respect.
    Et cela me fait peur : ma fille sortie récemment de l’EOGN de Melun affectée début
    aout à la Gendarmerie à Arcueil dans le Commandement de la Gendarmerie Outre-Mer
    ma femme et moi même sommes inquiets pour elle.

    Grand RESPECT et prompt rétablissement à ces militaires.

    Tovi60

  4. Tovi60

    Tout à fait d’accord avec toi Freddy.

    La justice Française est très laxiste…. elle n’aide pas du tout nos Forces de l’ordre.
    Au contraire , un voleur … un violeur…. un assassin… sont favorisés par cette justice.
    Aujourd’hui, la peur du “gendarme” n’existe plus , il n’y a plus de Respect.
    Et cela me fait peur : ma fille sortie récemment de l’EOGN de Melun affectée début
    aout à la Gendarmerie à Arcueil dans le Commandement de la Gendarmerie Outre-Mer
    ma femme et moi même sommes inquiets pour elle.

    Grand RESPECT et prompt rétablissement à ces militaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *