dimanche 29 novembre 2020
Accueil / A la Une / La Gendarmerie passe le cap du million d’abonnés sur les réseaux sociaux
Facebook Gendarmerie nationale
Facebook Gendarmerie nationale

La Gendarmerie passe le cap du million d’abonnés sur les réseaux sociaux

Les gendarmes ont fait les comptes. Le 1er juillet, avec 700.000 abonnés sur Facebook, 317.000 followers (suiveurs) sur Twitter, et 14.000 abonnés sur Instagram (partage de photos et de vidéos), la Gendarmerie nationale compte plus d’un million de fidèles sur ces trois réseaux sociaux. Un très bon résultat, à comparer aux abonnés à ces trois plateformes de la Police nationale (974.312), du ministère de l’Intérieur (543.835), et de la Préfecture de Police de Paris (437.057).

 

Dans le détail, le 3 juillet, sur Facebook, la plateforme sociale phare, la Gendarmerie compte 700.394 « J’aime », contre 670.613 pour la Police nationale, 109.414 pour le ministère de l’Intérieur et 99.057 pour la Préfecture de police de Paris. Le compte Twitter des gendarmes affiche lui 318.000 abonnés, contre 433.000 pour le ministère de l’Intérieur, 338.000 pour la Préfecture de police de Paris et 303.000 pour la Police nationale. Enfin, sur Instagram, la Gendarmerie recense 14.186 abonnés, contre 1.421 pour le ministère de l’Intérieur et 699 pour la Police nationale. Outre ces trois réseaux sociaux, ces institutions détiennent également des comptes sur la plateforme de vidéos Youtube et le réseau social professionnel Linkedin.

Une « GendRoom” pour les interviews

La Gendarmerie ne s’est pas contentée d’afficher ces belles statistiques. Elle a également annoncé l’ouverture d’un salon social virtuel, la « GendRoom ». Le fonctionnement de ce nouveau concept est précisé dans une vidéo humoristique présentée par l’animateur Stéphane Bern, lieutenant-colonel de la réserve citoyenne. « Elle est dédiée aux utilisateurs des réseaux sociaux, explique-t-il. Cette salle va vous permettre de rentrer directement en contact avec tous les personnels de la Gendarmerie qui peuvent vous apporter un éclairage sur les événements qui se déroulent dans votre pays. »

Plus précisément, cette « GendRoom », mise en place par le Sirpa, doit être un espace convivial pour organiser des interviews destinées aux réseaux sociaux et engager des conversations avec les internautes. Un exercice auquel s’est plié, de bonne grâce, l’animateur Stéphane Bern, premier interviewé de la « GendRoom ».

Pour les forces de sécurité, il est devenu indispensable d’être présent sur les réseaux sociaux, pour informer, prévenir, ou même relayer des appels à témoins. La Gendarmerie s’est ainsi inscrite sur Facebook en 2010, en son nom propre, dans le cadre de la participation de l’Institution au Tour de France. Deux ans plus tard, les premiers groupements de gendarmerie départementale commençaient également à animer leur page. Petit à petit; tous ont suivi et, aujourd’hui, il ne reste que le groupement du Tarn-et-Garonne à ne pas avoir de compte sur Facebook. La création du compte Twitter de la Gendarmerie avait été annoncée en janvier 2014 à l’occasion du Forum international sur la cybersécurité (FIC) à Lille, tandis que le compte Instagram a lui été créé en janvier 2017.

@gendarmerie: les gendarmes débarquent sur Twitter

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.