vendredi 26 avril 2019
Accueil / A la une / Un gendarme de Marseille se suicide avec son arme lors d’une séance de tir
Illustration (DC/L'Essor).
Illustration (DC/L'Essor).

Un gendarme de Marseille se suicide avec son arme lors d’une séance de tir

Nouveau drame : un gendarme s’est suicidé lundi en retournant son arme contre lui lors d’une séance de tir à Marseille, a-t-on appris vendredi auprès du procureur de la République de Marseille. Les faits se sont passés dans le stand de tir de la caserne Donadieu avenue de Toulon, non loin du quartier de la Timone qui abrite la caserne Hetzel, siège de l’état-major de la région.

Le militaire de 44 ans suivait une séance d’instruction avec des collègues lorsqu’il s’est tué, a ajouté le procureur de la République Xavier Tarabeux, confirmant une information de la Provence qui précise qu’il s’agit d’un sous-officier du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie (CSTAG).  Gendarmes et Citoyens précise sur sa page Facebook qu’il s’agit d’un maréchal des logis-chef.


Il a laissé un écrit qui ne laisse aucun doute sur les motivations personnelles de son geste”, a ajouté le procureur.

Jointe par l’AFP, la direction de la gendarmerie en Provence-Alpes-Côte d’Azur n’a pas souhaité commenter l’information rappelant qu’une enquête judiciaire était en cours pour déterminer les circonstances du suicide.

A la famille et aux proches de Fabien S., L’Essor adresse ses condoléances attristées.

avec AFP

A voir également

La brigade de Gourin (Morbihan) inaugurée après un an de travaux

La brigade de Gendarmerie de Gourin (56) a été officiellement inaugurée, cinq mois après son …

Un commentaire

  1. Desolé pour la famille et les proches,mais les reprsentants des forces de l ordre sans avant tout des êtres humains.
    Il devait rencontrer de graves problèmes et se trouver bien seul.
    Je présente mes sincères condoléances à tous ses collègues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !