vendredi 18 octobre 2019
Accueil / A la une / Gendarme entre la vie et la mort dans la Somme après un refus d’obtempérer : un homme sans permis, sans assurance et drogué en garde à vue
Contrôle routier par la brigade territoriale autonome (BTA) de Mer dans le Loir-et-Cher. Photo d'illustration (N.D/L'Essor).

Gendarme entre la vie et la mort dans la Somme après un refus d’obtempérer : un homme sans permis, sans assurance et drogué en garde à vue

Alors que le gendarme de la brigade de Ham (Somme), percuté samedi soir à Hombleux lors d’un contrôle routier, lutte toujours contre la mort au centre hospitalier d’Amiens Sud, un couple est entendu depuis dimanche matin par les enquêteurs de la brigade de Peronne pour “violence avec arme et refus d’obtempérer”.

L’automobiliste qui circulait au volant d’un monospace avait pris la fuite après l’accident mais a été retrouvé et interpellé, notamment grâce à l’hélicoptère. Il avait refusé d’obtempérer et violemment percuté le gendarme qui s’était mis en travers de la route départementale 930, en direction de Ham,  dans le cadre d’un contrôle routier.

Le militaire blessé est un maréchal des logis-chef de la brigade de gendarmerie de Ham, en couple et père d’un enfant.  Il est âgé de 30 ans. Selon le Courrier Picard citant le procureur, “il a été opéré mais il souffre de nombreuses fractures au niveau de la tête et du thorax. Il a été polytraumatisé dans l’accident”.

Lire aussi sur L’Essor : Les refus d’obtempérer des automobilistes, un phénomène en hausse qui inquiète les gendarmes

Sans permis, sans assurance et drogué

Le conducteur de la voiture est un homme de 27 ans, “déjà défavorablement connu de la justice pour des actes d’infraction routière”. Au moment des faits, il roulait sans permis, sans assurance et sous l’emprise de stupéfiants.

“L’homme a reconnu les faits. Il a expliqué durant sa garde à vue à la brigade de gendarmerie de Péronne ne pas avoir voulu percuter le gendarme mais vouloir échapper au contrôle des forces de l’ordre se sachant pas en règle”, a expliqué le procureur.

Sa passagère, une jeune femme de 24 ans, était encore en garde à vue dimanche soir.

Lire aussi sur L’EssorUn gendarme de la Somme grièvement blessé par des cambrioleurs en fuite

La gendarmerie de Ham avait été déjà éprouvée en juillet 2017 . Un gendarme du groupe d’observation et de surveillance avait été blessé par des cambrioleurs en fuite ayant forcé un barrage. Un second gendarme avait été blessé. Le conducteur sera jugé en juin 2019 par la cour d’assises de la Somme pour “tentative d’homicide aggravée”.

 

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey (au centre) a fait son adieu aux armes mardi 15 octobre dans la cour d'honneur des Invalides à Paris (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Adieu aux armes du général Lizurey, “homme d’honneur et d’écoute” (vidéo)

Le directeur général de la Gendarmerie, le général d'armée Richard Lizurey a fait son adieu aux armes mardi 15 octobre aux Invalides à Paris.

Un commentaire

  1. Vauc mieux se servir d une herse que de risquer sa vie..j espere que ce gendarme est bien entouré et vz se rmettre de cette folie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *