jeudi 24 septembre 2020
Accueil / A la Une / Gendarme blessé dans l’Aisne lors d’un refus d’obtempérer : 6 mois avec sursis requis contre un chauffard
Un contrôle routier (Crédit photo:MG/L'Essor).
Un contrôle routier (Crédit photo:MG/L'Essor).

Gendarme blessé dans l’Aisne lors d’un refus d’obtempérer : 6 mois avec sursis requis contre un chauffard

Devant le tribunal correctionnel de Soissons (Aisne) 6 mois de prison avec sursis sont requis contre un chauffard de 25 ans ayant blessé en juin lors d’un refus d’obtempérer un gendarme à Chierry (Aisne). Le ministère public demande également une annulation du permis de conduire et 200 euros d’amende.

La décision du tribunal sera rendue le 4 novembre prochain. Ce chauffard a été jugé ce lundi 22 octobre pour l’ensemble de sa pitoyable oeuvre. Il a en effet non seulement blessé un gendarme, mais aussi grillé un feu rouge, dépassé sur une ligne blanche, et conduit sans éclairage en pleine nuit. Le tout sans assurance et sans contrôle technique valable.

Lire aussi sur L’EssorRefus d’obtempérer dans l’Aisne: un gendarme blessé, un chauffard en fuite

Les faits rapportés par L’Union remontent à la nuit du 1er au 2 juin dernierVers 23 h 45, ce jeune automobiliste traverse la commune de Chierry, au volant de sa voiture Peugeot. Celle-ci n’est pas assurée et  le contrôle technique n’est pas valide. Lorsqu’il les croise les gendarmes, il accélère.

Les militaires le poursuivent. Pour leur échapper, le chauffard prend des risques insensés. Alors que son véhicule est à l’arrêt dans une impasse, deux gendarmes arrivent. L’un met la main sur la poignée de la portière. L’automobiliste démarre alors brutalement, le blessant, causant au total quatre jours d’interruption totale de travail. L’automobiliste a terminé sa course contre un poteau électrique.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *