vendredi 25 septembre 2020
Accueil / A la Une / Gendarme amputé dans l’Ain après avoir été heurté par un chauffard : le drame reconstitué
Un contrôle routier (Crédit photo:MG/L'Essor).
Un contrôle routier (Crédit photo:MG/L'Essor).

Gendarme amputé dans l’Ain après avoir été heurté par un chauffard : le drame reconstitué

Pascal, le gendarme de la brigade motorisée de Belley percuté le 18 avril 2018 par un motard chauffard de 19 ans qui roulait sans permis et en récidive est a dû être amputé et est handicapé à vie. Ce mercredi, la justice a procédé à la reconstitution de cet effroyable  drame survenu entre Artemare et Talissieu, sur la route départementale 904 qui mène à Culoz  rapportent les médias locaux dont le Le Progres.

Lire aussi sur L’EssorGendarme amputé après un refus d’obtempérer : le chauffard sans permis et récidiviste écroué

Durant près de cinq heures, les enquêteurs qui avaient amené des mannequins ont fait rejouer la scène tragique du 18 avril afin de confirmer in situ les déclarations des protagonistes de ce dossier qui devrait être jugé aux assises. Le suspect, qui a refusé d’obtempérer et qui a foncé sur le gendarme est en effet mis en examen et incarcéré pour violences volontaires avec circonstances aggravantes, il risque jusqu’à quinze ans de prison devant une cour d’assises.

Le 22 août,   deux gendarmes de la BMO de Belley étaient en train de procèder à des contrôles à la sortie d’Artemare lorsqu’un motard roulant à très vive allure a refusé de s’arrêter. Il a alors littéralement percuté de plein fouet l’un des deux militaires, le projetant en l’air et lui occasionnant de très graves blessures. Transporté par hélicoptère à Lyon, il a dû être amputé.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *