dimanche 27 septembre 2020
Accueil / A la Une / La Garde nationale fait appel à vos bonnes idées
L'opération "hackathon" sur le portail de la Garde nationale (photo d'illustration).
L'opération "hackathon" sur le portail de la Garde nationale (photo d'illustration).

La Garde nationale fait appel à vos bonnes idées

Le secrétariat général de la Garde nationale organise, du vendredi 3 février au dimanche 5 février à Paris, un « hackathon » ouvert au grand public. Il s’agit de sélectionner 200 citoyens volontaires amenés à proposer des pistes pour développer et optimiser la Garde nationale.

Cibler un public jeune 

Les étudiants, réservistes, entreprises publiques et privées sélectionnés disposeront de 42 heures pour relever deux défis : développer une communauté et un réseau « Garde nationale » et optimiser l’emploi des volontaires de la Garde nationale en tenant compte de leurs disponibilités, du besoin des armées, de la gendarmerie et de la police ainsi que des contraintes des employeurs.
En organisant cet événement, la Garde nationale, placée sous la tutelle du ministère de la Défense, cible un public jeune. Le hackathon est un mot-valise tiré de l’anglo-saxon, constitué de hack (activité émergente liée à Internet) et marathon. A l’origine, ce mot désigne les événements organisés par des groupes de développeurs informatiques volontaires se réunissant pour faire de la programmation informatique collaborative sur plusieurs jours.
Le lieu de l’événement – L’Ecole 42 située au 96, boulevard Bessières, Paris (17è) – n’a également rien d’anodin. Cet établissement atypique fondé par Xavier Niel est une école privée d’autoformation en informatique ouverte aux candidats entre 18 et 30 ans.

Rendre la réserve plus attractive 

Officiellement lancée le 12 octobre 2016, la Garde nationale – nouvelle entité qui regroupe les réserves de la Gendarmerie, de la Police et des armées – mise donc sur l’innovation pour mieux se faire connaître du grand public. Cet événement vise en partie à  « développer l’interaction entre les citoyens, les réservistes, les entreprises publiques et privées et la Garde nationale » indique ainsi le site du ministère de la Défense.
La Garde nationale représente aujourd’hui 63.000 réservistes opérationnels (dont 28.000 en Gendarmerie). L’objectif est d’ « augmenter le vivier de réservistes de 35% pour le porter à 85.000 » fin 2018, comme l’avait rappelé le général Gaëtan Poncelin de Raucourt, secrétaire général de la Garde nationale, lors de son audition devant la Commission de la défense nationale et des forces armées, le 16 novembre 2016. 
A cette occasion, différentes mesures de fidélisation des réservistes avaient été confirmées (participation au financement du permis de conduire, participation aux frais de scolarité des étudiants, allégement fiscal pour les entreprises,…) ainsi qu’un nouveau processus de recrutement et de formation « plus moderne, plus rapide et plus simple ».
Nathalie DELEAU
Informations : Le « hackathon » est organisé du vendredi 3 février à 16 heures au dimanche 5 février à 18 heures Adresse : Ecole 42 – 96, boulevard Bessières, Paris (17è) Les inscriptions doivent s’effectuer sur le site internet dédié : www.gouvernement.fr/garde-nationale/hackathon.
Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *