jeudi 9 avril 2020
Accueil / A la une / La facture salée du transfert à la police de la sûreté du palais de justice des Batignolles
Vue extérieure du futur palais de justice de Paris (Crédit photo: Ministère de la Justice).
Vue extérieure du futur palais de justice de Paris (Crédit photo: Ministère de la Justice).

La facture salée du transfert à la police de la sûreté du palais de justice des Batignolles

Plus de trois millions d’euros hors taxe. C’est le coût, révélé par la Cour des comptes dans un récent rapport sur la politique immobilière du ministère de la Justice, publié en décembre 2017, du réaménagement des locaux pour les forces de l’ordre dans le futur palais de justice de Paris. Le transfert de la sûreté du palais, actuellement dévolue aux gendarmes, aux policiers, avait déjà fait couler beaucoup d’encre. Mais on ignorait jusqu’à présent le montant du coûteux réaménagement, lié aux différentes méthodes de travail des gendarmes et des policiers : là où les premiers arrivent équipés sur leur lieu de travail, les seconds au contraire ont besoin de passer par le vestiaire.

“Les locaux prévus comprenaient un simple local de commandement, des espaces de repli et de pause ainsi qu’un lieu de stockage du matériel d’intervention, remarquent les magistrats de la rue Cambon. L’organisation est différente pour la Police nationale, les personnels affectés venant prendre leur poste au tribunal. L’ensemble de l’état-major et de l’encadrement est installé au tribunal tandis que chaque agent doit disposer d’un mobilier individuel pour son équipement. L’effectif consacré à la garde de l’ouvrage, presque doublé en raison du renforcement des mesures de sûreté, doit bénéficier d’un vestiaire individuel. De manière plus générale, l’aménagement doit comporter tous les locaux nécessaires à l’installation d’un service à demeure.”

Si les travaux ont coûté aussi cher, c’est que la décision de transférer cette mission a été prise tardivement. Mise sur le tapis dès 2012, date de la signature du contrat de partenariat public-privé pour la réalisation de ce projet, par la direction des services judiciaires du ministère de la Justice, la question de la sécurisation des locaux n’est pas tranchée. Il faudra attendre 2016 pour qu’un arbitrage sur la garde du palais attribue celle-ci à la Police nationale. Une décision qui devrait permettre à la Gendarmerie de reprendre la main sur des effectifs précieux. Une partie des trois escadrons de gendarmes mobiles devraient pouvoir être affectée à d’autres tâches, l’Arme conservant toutefois la garde de la Cour de cassation et de la Cour d’appel, toujours situées sur l’île de la Cité.

Au total, les magistrats financiers soulignent que l’ensemble des modifications demandées par la puissance publique à l’été 2016 au partenaire privé (réaménagement des locaux, nouvelles exigences de sûreté face à la menace terroriste – dont un dispositif pare-balles pour la façade de l’atrium-, impact de la loi sur la justice du XXIe siècle) aura coûté pas moins de 25 millions d’euros ! Une somme importante à mettre cependant en regard avec le montant total du chantier, estimé à 2,3 milliards d’euros, qui devrait être définitivement clos au printemps 2018 avec son entrée en service.

Gabriel Thierry

7 Commentaires

  1. Hirondelle

    Il me semble que l’article comporte des coquilles d’orthographe dans les phrases :
    ” Le transfert de la sûreté du palais, actuellement dévolu aux gendarmes” dévolu est rattaché à la sûreté et devrait prendre un e.
    ‘Une partie des trois escadrons de gendarmes mobiles devraient pouvoir être affectés à d’autres tâches”
    Une partie est rattachée à devrait donc au singulier et dans la continuité affectée serait au féminin singulier.
    ”L’ensemble des modifications demandées … auront coûté” ne serait ce pas aura coûté dans la mesure ou c’est l’ensemble qui est déterminant.

    • Cédric

      Bizarre pourquoi dans votre article et la cours des comptes également n’indique pas le coûts de 3 escadrons en permanence, en prennant tout en compte bien sûr ijatt logement carburant pour comparer avant d’annoncer un “transfert coûteux”. Vous pourriez également rappeler que Paris est une zone police et non gendarmique avant de tirer encore une fois la couverture de votre côté.

      • Tout à fait d’accord avec vous! Votre réponse est pertinente.

      • GRADLON

        Tiré la couverture mais pas au lbd

      • GRADLON

        Cédric pPour le logement éternelle rengaine comparez la disponibilité et après parlez
        À ce propos sur les effectifs police et leur disponibilité lire le dernier rapport de la cour des comptes c’est édifiant
        Chef on manque encore d’effectifs (rires)

  2. Hirondelle

    ‘’Le transfert de la sûreté du palais, actuellement dévolu aux gendarmes,’’
    Dans cette partie de phrase qu’est ce qui est actuellement dévolu aux gendarmes sinon la sûreté du palais. De ce fait il faudrait écrire dévolue.,

    ‘’Une partie des trois escadrons de gendarmes mobiles devraient pouvoir être affectés à d’autres tâches,’’
    Dans cette phrase affecté et devraient sont en rapport avec partie et non pas avec escadrons, de ce fait ll faudrait écrire ‘’devrait pouvoir être affectée’’.

    ‘’ l’ensemble des modifications demandées par la puissance publique à l’été 2016 au partenaire privé (réaménagement des locaux, nouvelles exigences de sûreté face à la menace terroriste – dont un dispositif pare-balles pour la façade de l’atrium-, impact de la loi sur la justice du XXIe siècle) auront coûté’’
    Ce qui me semble avoir couté c’est l’ensemble, ce qui devrait conduire à écrire aura coûté.

  3. aramis

    concernant les deux derniers points, les deux accords sont autorisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *