samedi 6 juin 2020
Accueil / A la une / Face aux avocats, le beau maul des gendarmes mobiles
Le maul des gendarmes mobiles sur l'île de la Cité (Crédit photo: Valérie de Senneville)
Le maul des gendarmes mobiles sur l'île de la Cité (Crédit photo: Valérie de Senneville)

Face aux avocats, le beau maul des gendarmes mobiles

Tribunal de Grande Instance de Paris (Photo Matthieu Guyot)
Palais de justice de Paris (Photo Matthieu Guyot).

Le pack de gendarmes mobiles souffre mais ne rompt pas. Les internautes se sont amusés ce vendredi 10 janvier de la vidéo de militaires faisant corps pour empêcher les avocats du barreau de Paris de s’approcher de la Grande chambre de la Cour de cassation.

Selon les statistiques de Twitter, la séquence filmée par la journaliste “justice” des Echos a été visionnée près de 800.000 fois ! Si certains internautes ont réagi très sérieusement à cet événement, d’autres ont ironisé sur ce drôle de match de rugby dans les allées du palais de justice de l’île de la Cité. Les avocats, qui veulent conserver leur régime de retraite autonome, voulaient en toucher deux mots à la ministre de la Justice Nicole Belloubet, venue pour l’audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation.

Maul efficace des gendarmes mobiles

Mais les gendarmes leur ont barré la route efficacement. S’ils n’assurent plus la garde du nouveau palais de justice des Batignolles, les militaires ont conservé la mission pour la cour d’appel de Paris et la Cour de cassation. Sous la direction d’un officier coiffé de son képi, une quinzaine de gendarmes mobiles avec leur calot sur la tête ont formé un solide maul qui, lentement mais sûrement, est parvenu à refouler l’équipe adverse, en l’espèce des avocats, de l’autre côté de la porte.

Lire aussi: La facture salée du transfert à la police de la sûreté du palais de justice des Batignolles

Pour les amateurs de l’Ovalie, il s’agit en effet moins d’une mêlée que d’un maul. Une phase de jeu où les joueurs d’une même équipe progressent debout liés les uns aux autres, avec le ballon tenu par l’un des leurs. On parlera alors de maul pénétrant. Avec une obligation rester debout. Et un but, avancer vers la ligne d’essai. Ce vendredi 10 janvier, la quinzaine de gendarmes a formé un superbe maul, cette fois-ci défensif. De quoi taper dans l’oeil du tout nouveau sélectionneur de l’équipe nationale Fabien Galthié ?

GT et PMG

Un commentaire

  1. Patrick M

    BRAVO LES PETITS !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *