lundi 6 avril 2020
Accueil / A la une / Fabrice Bouillié, le nouveau patron du renseignement criminel
Le pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale. Photo d'illustration (Crédit photo: Gendarmerie nationale).

Fabrice Bouillié, le nouveau patron du renseignement criminel

INFO L’ESSOR – Les gendarmes du pôle judiciaire de Pontoise enregistrent l’arrivée du colonel Fabrice Bouillié à la tête du service central de renseignement criminel (SCRC).

Depuis cet été, l’ancien chef du bureau de la police judiciaire dirige ce service phare du pôle judiciaire de Pontoise. La structure, chargée de détecter et d’anticiper les évolutions de la délinquance, planche notamment sur un outil d’analyse décisionnelle. Le service s’est aussi illustré avec la cellule Ariane dans l’affaire Lelandais. Il appuie les commandants locaux en leur mettant à disposition des enquêteurs spécialisés ou des outils de pointe.

Lire aussi sur L’Essor: La lieutenante-colonelle Fabienne Lopez prend les rênes du C3N

Fabrice Bouillié, un spécialiste

Son nouveau chef Fabrice Bouillié, diplômé de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr, succède au colonel Jean-Dominique Nollet. L’ancien chef du centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), qui venait d’être nommé au SCRC, a en effet rejoint Total. Avec ce mouvement, dévoilé par l’agence de presse AEF, le colonel rejoint l’ancien chef des gendarmes Denis Favier pour la sécurité numérique du groupe pétrolier.

Le choix de la Gendarmerie de nommer Fabrice Bouillié ne devrait pas surprendre. Ce dernier a notamment commandé la section criminalistique et documentation judiciaire, et la division des fichiers du SCRC. Le colonel a également dirigé une section de recherches, celle d’Angers, et un peloton de gendarmerie mobile à ses débuts dans l’Arme.

GT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *