vendredi 24 mai 2019
Accueil / A la une / Eure-et-Loir : un expert à la tête du groupement
Photo DR

Eure-et-Loir : un expert à la tête du groupement

Le colonel Georges Pierrini succède donc au colonel Luc Guyennon à la tête du groupement de Gendarmerie d’Eure­-et-Loir. Le colonel Georges Pierrini était, depuis 2015, chef de la division criminalistique biologie génétique de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), dans le Val-d’Oise. Du 28 mars au 5 avril 2015, il était responsable du dispositif de prélèvement et d’analyse ADN rapide innovant, appelé LabADN, qui a été déployé au sein de la chaîne d’identification des 150 victimes de la catastrophe aérienne de la Germanwings, dans les Alpes. Hormis des fonctions de commandement de peloton à la Garde républicaine et de la compagnie de Cognac, en Charente, le militaire a effectué toute sa carrière dans le domaine de la criminalistique. Il est d’ailleurs notamment diplômé de l’école des Sciences criminelles de l’Université de Lausanne, en Suisse.

À l’issue de la cérémonie, le colonel a reçu les insignes de chevalier des Palmes académiques des mains de Jean-­Yves Daniel, doyen honoraire de l’inspection générale de l’Éducation nationale. En effet, l’officier s’est engagé ces dernières années dans le projet Expert à l’école, en relation avec la direction générale de l’enseignement scolaire, qui a permis d’équiper 30 établissements scolaires de mallettes pédagogiques.

Deux militaires décorés 
• Le gendarme Philippe Caul-Futy, maître de chien de l’équipe cynophile du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Châteaudun, a reçu la médaille militaire.
• Le gendarme réserviste Gilles Belin a reçu la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze. Il s’est distingué à l’occasion du sauvetage de résidents d’un immeuble touché par un incendie à Châteaudun le 13 juin 2017 avec son camarade le brigadier Valentin Créma.

 

A voir également

Les secrets de la réussite d’Agorha solde, l’anti-Louvois

Les gendarmes sont payés depuis janvier avec un nouveau logiciel, Agorha solde. Le logiciel, contrairement au décrié Louvois, est un succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !